Le manoir caché Index du Forum
Le manoir caché
Bienvenue dans un manoir caché dans une sombre ville dévastée par des meurtres en tous genre. À vos risques et périls de venir y habiter
 
Le manoir caché Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Dans les ténèbres de la nuit... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Village -> Chapelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Lun 4 Jan - 08:37 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Dans les ténèbres d'une forêt ancienne, sous le couvert de la nuit et de ses ombres, la plus sombre d'être elle se déplaçait... Un homme dont le regard rougeoyant était perceptible parmi les ténèbres... On peinait à distinguer autre chose que les formes indistinctes des arbres, dont les cimes se détachait sur le ciel que l'éclat de la lune, étouffé par les nuages, essayait d'éclairer de son doux halo, mais en vain.
Cet homme sombre, qui dans la nuit se déplaçait sans crainte, n'avait pas même une torche, il était plongé dans le noir complet et il souriait tranquillement, marchait sans crainte, parfaitement détendu... Le vent soufflait doucement, faisait bruissé les feuilles, et hormis ce doux murmure, on aurait dit que la forêt retenait son souffle, que rien n'osait dérangé la quiétude de cet individu étrange, qui semblait en aucun cas craindre la noirceur et les dangers qui surgissent en silence entre le crépuscule et l'aurore...
On entendait le bruit de ses pas, en un rythme parfait et presque stressant, pas à pas avec une tranquillité déconcertante... n'importe qui aurait été angoissé, plongé dans les ténèbres et le silence, mais de part son apparente sérénité, à lui seul il inspirait une terreur bien plus grande, à le voir marcher sans aucun effroi, il devait être soit fou, soit terriblement puissant...

Pendant un long moment il continua sa marche. Ses yeux rouges faisaient à peine attention à ce qui l'entourait, et ses lèvres remuaient un peu, comme s'il marmonnait, mais on pouvait l'entendre murmurer très bas une chanson d'enfant... n'avait-il vraiment aucune crainte, ou essayait-il de se rassurer en se replongeant dans ses souvenirs d'enfance ?...
Un bruit soudain rompu le silence, branche qui craqua sur le sol derrière lui, et le son si régulier de ses bottes en cuir s'estompèrent... Brièvement il jeta un regard derrière lui, et ne distingua rien dans les ombres. Comment l'aurait-il pu, il faisait si sombre...
Pourtant, d'un ton dégagé, il dit :

"Soit tu as beaucoup d'espoir, soit tu es assez stupide pour ne pas avoir remarqué que je t'avais remarqué..."

Il se retourna pour faire face à la chose qui avait fait du bruit. Ses longs cheveux décrivirent un mouvement gracieux, et un léger reflet les éclaira un instant grâce à la lune... Son visage était assez séduisant, ses vêtements entièrement noir le fondaient dans la nuit, et seul la boucle de sa ceinture ou pendait le fourreau d'une épée courte se distinguait... Pour se mettre plus à son aise, il fit glisser au sol son sac à dos, et regarda fixement l'endroit où apparemment il n'y avait rien, sans montrer de signe d'agressivité ou de quoi que ce soit d'autre...
Une chose bougea, et deux yeux se détachèrent des ombres, deux yeux jaunes et sauvages... Puis il s'avança, d'abord une silhouette sombre, avant de se dessiner avec précision... Une apparence décharné, pâleur cadavérique, cheveux assez sale, crocs ensanglantés, oreilles pointu, griffes à l'aspect tranchant... Ça ressemblait à un vampire sauvage, de ceux qui se laisse aller à leur nature...

*Voilà la folie que peut entrainer l'immortalité... quelle tristesse...*

"Alors, tu comptais me suivre jusqu'à quand ? Son interlocuteur se contenta d'un râle exprimant de la rage comme réponse. Tu es un lâche, tu ne mérites même pas que je t'achève. Mais je vais le faire, simplement parce que toi tu ne m'épargnerais pas."

Il détacha un étrange pendentif qu'il portait avec d'autres à son cou, un petit disque doré où était inscrit de petits symboles gravées en cercle concentrique. Empoignant son amulette, il la dirigea vers son adversaire non-mort, et alors que ce dernier commençait à se jeter sur lui avec un cri lugubre qui déchira la nuit, il ne bougea pas d'un pouce, et prononça un unique mot :

"Tsyrvae !"

Les symboles gravés sur l'or commença à briller dans la paume de sa main, et alors que la créature sauvage allait presque poser ses griffes sur lui, de son autre main l'homme en noir se masqua les yeux.
Un flash de lumière déchira la nuit de sa clarté, et pendant un très bref instant ce fut comme si le soleil frappa le vampire. Pas assez pour le détruire, mais ce dernier fut brûlé, et pendant que l'être de la nuit se tordait de douleur, il passa rapidement l'amulette solaire dans son autre main pour dégainer son épée courte, et mettre un terme à la non-vie de son ennemi en lui tranchant la tête sans aucune hésitation...
Sur les vêtements en lambeaux du mort-vivant redevenu ce qu'il aurait du toujours être, il essuya sa lame ; et quand enfin son arme fut rengainée et son amulette remise à sa place, il remis sur ses épaules son sac, et continua son chemin dans les ténèbres de la forêt, laissant le cadavre sur le sol sans s'en soucier plus que ça, reprenant sa route vers le village dont il recherchait l'emplacement, sans s'inquiéter davantage de la créature qu'il venait de tuer...
Comment pouvait-il rester si impassible, après avoir rencontrer un vampire dans cette obscure forêt ?... Les arbres se firent plus jeune, plus espacées, et il pu enfin sortir de cette forêt. Un bâtiment était visible, et il s'en approcha. Ça lui rappelait vaguement quelque chose, mais quoi ?...
L'homme sombre se figea, l'horreur se frayant enfin un chemin sur son visage, mais il reprit bien vite cet air impassible, calme et tranquille qui contrastait tant avec le paysage sombre...

*Oh non, une chapelle... Bon, je vais la contourner...*

Passant à côté de l'imposent édifice érigé en l'honneur du dieu que vénéraient les humains sur la voie de la décadence, plusieurs noms et plusieurs dogmes semblables et pourtant les fidèles des multiples divinités monothéiste s'entretuaient pour lui plaire... carnage sans nom en l'honneur de celui qu'il îdolatraient... un imposteur...
Il se sentait mal à l'aise près de cett endroit, lieu de culte de l'un de ces faux dieu... Tandis qu'il allait s'en éloigner pour gagner le village, quelqu'un s'approcha de lui...
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Jan - 08:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pnj


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2009
Messages: 30

MessagePosté le: Mar 5 Jan - 20:28 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

M. le Curé marchait lentement dans l'allée centrale de sa chapelle, observant les quelques pratiquants - quelques dans le sens de deux ou trois à peine - qui étaient agenouillés dans les bancs, les mains reliées et le visage penché.

*Des pêcheurs de moins dans les rues* pensa-t-il.

*Mais des rats de plus dans ta chapelle* lui dit l'orteil de sa mère.

*La ferme, suppôt du diable! Je n'écouterai point ta langue de vipère!*

*T'as pas le choix pove mioche.*

Sur ce, M. le Curé continua sa ronde, mais au moment où il allait tourner les talons pour recommencer, il perdit pied et trébucha. En beau maladroit, il tenta de s'agripper ici et là, mais continua toujours sa dégringolade, incapable de se redresser. Il finit sa chute sur les portes de la chapelle le faisant tomber au-dehors. Il s'étala de tout son long et, lorsqu'il se remit debout en balançant ses bras d'avant en arrière, regarda la chapelle d'un air éberlué.

- AH! Quel sorte de démon m'a extirpé de l'endroit saint! Montrez-vous!

Il enfoui sa main sous sa toge et en extirpa un tromblon qu'il pointa sur la chapelle.

- Qu'il se montre! Cria-t-il de nouveau.

*Au sol!* Lança l'orteil.

Le Curé pointa le tromblon au sol et tira comme un malade, creusant une dizaine de trou autour de lui. Lorsque ces cartouches furent vide, il regarda autour.

*Où ça?* Demanda-t-il finalement.

*Tes pieds.*

Il pointa le tromblon sur ses pieds et chercha.

*Je ne vois rien!*

*Ce sont tes pieds imbécile!*

- AH! Mes pieds sont possédés!

Il bondit tout bord tout côté, mais fini par abandonner, incapable de se défaire du malin qui avait prit possession de ses pauvres pieds et chercha une aide extérieur. Il vit quelqu'un et couru vers lui. Un voyageur apparemment puisqu'il ne l'avait jamais vu nulle part.

- Monsieur! Aidez-moi! Cria-t-il. Mes pieds sont possédés! Libérez-moi de ce démon!

À l'allure qu'il avait, il se retint de se jeté sur lui.


Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Mar 5 Jan - 21:55 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Un bruit sourd, quelque chose qui tombait avec fracas, et quelque chose -ou plutôt quelqu'un, mais le seul qualificatif qui venait à l'esprit était chose lorsqu'on voyait celui qui venait de sortir de la chapelle... L'homme en noir se retourna, et ses yeux rouges et calme s'écarquillèrent avec surprise en regardant l'homme à l'allure plus qu'étrange -pour ne pas dire excentrique- qui pouvait faire naitre en un être normalement constitué à la fois pitié, effroi, malaise, et autre émotion situé à différent degré de la surprise et de la consternation en passant par l'envie de gerber et des interrogations tels que "mieux vaut en rire ou en pleurer ?"
Mais pour l'étrange personnage qui de noir était entièrement vêtu, ce n'était que de l'incompréhension face à cet homme dont l'accoutrement en disait long sur son état mental sans aucun doute vacillant.
Des lunettes en fond de bouteille, une tête de piaf déplumé assez comique, une soutane trop grande pour son corps ton maigrichon... ?! Soutane ?!

*... Un curé ?! Non non non, ça doit être un cinglé... quoi que... un cinglé qui sort d'une église...*

Le curé présumé releva sa soutane -à ce moment précis ce fut un dégout incommensurable qui était lisible sur le visage du voyageur qui assistant malheureusement à la scène, et qui eut le réflexe de se cacher les yeux- et sortit de là un tromblon, chose que le sombre personnage qui avait masqué ses yeux remarqua quand ce dernier commença à tirer avec en visant le sol... Avec un air toujours plus surpris au fil des péripéties qu'on pouvait autant qualifier de comique que d'affligeant, l'homme en noir regardant toujours ce curé, ce demandant s'il devait supprimé ce danger public ou laisser les habitants se débrouiller sans oublier de regarder le spectacle qui promettait d'être vraiment exceptionnel au vue du personnage -en bien ou en mal d'ailleurs, mais en l'occurrence le voyageur aux yeux rouge appréciait autant l'un que l'autre, du moment qu'il offrait un magnifique exemple de la décadence humaine, ce que ce déséquilibré mental pouvait à coup sûr fournir.
Ce dernier ce mit à sauter sur place, ce qui était cette fois ridicule, en hurlant que ses pieds étaient possédés... Il se tourna vers le voyageur et, manquant de lui tomber dessus au sens propre du terme, il vint à lui en lui demandant de l'aide...
Un léger sourire se dessina sur son visage, mais il le réprima pour affiché un air de circonstance -un mélange d'horreur et de surprise, un peu comme si l'histoire du curé était crédible- et il s'approcha de lui avec un air grave, et l'immobilisa, lui agrippant les épaule, et il lui dit :

"N'ayez crainte, je vais vous en libérer !"

A ce moment précis, il leva son pied et, avec force, il écrasa avec ces bottes en cuir les pieds du curé, puis il le lâcha, le laissant exprimer son mal, se retenant de rire tant la situation était comique...L'homme espérait que le curé ne retrouve pas sa lucidité -enfin, s'il l'a un jour été, ou si c'était possible qu'il puisse un jour le devenir, chose peu probable- car c'était vraiment trop drôle, et il se retenait vraiment de rire...
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
pnj


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2009
Messages: 30

MessagePosté le: Mer 6 Jan - 04:45 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

M. le Curé fut ravi de voir que l'étranger voulait l'aider. Il s'approcha et... lui écrasa le pieds avec ses bottes. Le Curé se mit à sauter en tout sens, tentant tant bien que mal de réprimé la douleur dans ses pieds. Lorsqu'elle eut partiellement disparut, il se redressa vers l'étranger. Il promena alors son regard de l'homme à ses pieds et...

- Je suis exorcisé! Oh! Monsieur comment vous remercier de m'avoir libérer de se démon suprême...?!

Il remarqua alors l'étrange couleur des yeux de l'inconnu et il écarquilla les siens. Il replongea sa main sous sa soutane et en sortit une épée qu'il brandit d'une main incertaine vers l'homme.

- Sus aux démons aux yeux rouges!!! Je suis le libérateur de ce monde! Si si, je vous jure c'est ma mouman qui me l'a dit...

*Même pas vrai*

Et il leva son épée pour foncer vers l'homme. Il rata lamentablement sa cible et alla s'écraser dans la poussière. Il se releva d'un bond et dirigea à nouveau son arme vers lui.

- Ah! je vois! C'est toi, sale démon, qui m'a possédé et qui m'a fait sortir de ma chapelle. Tu voulais tuer le seul défenseur de l'homme qui vivait en cette ville...

*Arrête donc parano*

- Tais toi, Sorcière! Je suis en train de purgé ce monde des infâmes bêtes qui le recouvre... c'est la mission que le dieu suprême m'a donné...

* C'était ce qui était écrit sur le message du biscuit chinois que t'as mangé hier*

- Tais toi! Tais toi! Tais toi! Cria-t-il en sautant sur le sol comme un enfant gâté qui veut un su-sucre. Et maintenant à nous deux, monstre! Fit-il en revenant sur l'étranger.


Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 13:06 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Un sourire, c'est ce qui éclaira le visage de l'homme en noir alors qu'il vit que le curé désaxé marchait à pied joint dans l'imbécilité qu'il venait de dire et faire, et entendre ce fou le remercier d'avoir abattu avec force sa botte et écrasé avec fracas son pied... il y avait vraiment de quoi hurlé de rire, cet homme d'église avait vraiment une araignée au plafond, et à ce stade on pouvait pas faire grand-chose pour lui...
Mais bien vite son sourire s'effaça. Le curé avait remarqué ses yeux rouges... Maudissant son héritage paternel, il se demanda comment se tirer de ce mauvais pas... La surprise regagna à nouveau son visage, cohabitant avec la pointe d'angoisse à l'idée que ce taré ameute tout le village et qu'il finisse par essayer de le mettre au bucher -Ce qui avait failli se produire par le passé- , en le voyant sortir une épée et tenter de l'embrocher... L'homme ainsi agressé s'écarta vivement de la trajectoire de cet inconscient, qui se remit à hurler des inepties... mais cette fois il semblait parler à quelqu'un d'autre dans sa tête...

*J'aurai pas du le provoquer ainsi... vu mon apparence, c'était certain qu'il me prendrait pour un démon...*

Une solution, il lui fallait une solution, quelque chose, une idée, n'importe quoi, pourvu que ça marche... Quelque chose se dessina dans son esprit. C'était stupide, mais assez délirant pour qu'il y croit... Alors que le déséquilibré mental revenait vers lui avec son épée, il s'approcha sans prévenir et gifla avec force le curé... N'ayant pas un guerrier expérimenté, il ne réussit qu'à détourner son attention quelques secondes, suffisamment en tout cas pour lui permettre un petit tour, légère illusion ne nécessitant pas de mot de pouvoir qui changea la couleur de ses yeux... Ce n'était que temporaire, et il lui fallait faire vite...
L'homme -dont les yeux était maintenant bleu- chancela, faisant mine d'être étourdi et de reprendre ses esprits, et il agrippa les épaules du curé, simulant de la joie en lui lançant.

"Oh, vous m'avez sauvé de ce démon, je ne saurais jamais assez vous remercier !... Il devait vous vouloir du mal, je crois que ce démon se déplace quand on donne un coup à quelqu'un, je pense qu'il avait possédé vos pieds et quand je les ais... Oh mon dieu, avec la gifle qu'il vous a donné, le démon est en vous !!! Il fit semblant d'être horrifié. Donnez-vous des gifles messire, ça le fera sans doute partir !"
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
pnj


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2009
Messages: 30

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 05:15 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

- Démons! Je suis possédé!

Le Curé sauta partout en se tapant les joues de ses deux mains. Il gueula des mots d'églises, des incantations et des imprécations pendant un long moment, sautant toujours d'un pied à l'autre dans l'espoir de faire partir de Vilain qui était entré en lui.

*Tu vois pas qu'il se joue de toi?!*

*Tais-toi femme!*

Le Curé continua sa danse étrange pendant un long moment, puis, à bout de souffle, s'arrêta devant l'homme qui possédait maintenant des pupilles bleues.

- Suis-je sauf?

L'homme acquiesçant à sa demande et il cria de joie.

- J'ai vaincu un démon AhHa!! Pauvre ignare, lança-t-il aux vents. Tu pensais pouvoir t'en prendre au serviteur de Dieu?! Brûle en enfer, suppôt de Satan.

Le Curé revint vers l'homme qui semblait vouloir filé et le saisit par les épaules pour le regarder dans les yeux.

- Vous m'avez sauvé comment vous remercier? Ah! Je sais! Venez avec moi, dit-il en le trainant vers la chapelle. Vous semblez nouveau dans le coin et les chambres libres ne courent pas les rues actuellement... venez chez moi... si, si, j'insiste. Je vous offre le repas et la chambre, vous ne pouvez refuser une telle offre. Je suis votre débiteur.

*Le premier geste sensé depuis des lustre*

Le Curé l'ignora et entraîna l'homme à l'intérieur.


Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 15:03 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Une fois de plus, le Curé sauta à pieds joins dans les inepties de l'homme en noir, au plus grand amusement de celui-ci qui réussit à se retenir de rire du mieux qu'il pu... Il n'avait pas de mal à rentrer dans son délire et c'était si amusant de le faire tourner en rond... Comme quoi, même la décadence humaine avant du bon. Il regarda l'homme d'église se donner des gifles avec des pseudo-incantations pour faire sortir le "démon"... Cela aurait pour sûr fait un excellent spectacle comique, surtout qu'il le faisait avec une telle conviction... à pleurer de rire...
Mais bien vite l'étrange voyageur du faire face à une chose à laquelle il ne s'attendait pas : le Curé l'invitait, lui offrait une chambre à l'église ! Lui qui avait horreur des lieux honorant le faux-dieu, ce petit homme déséquilibré mentalement lui offrant le gîte et le couvert en son nom ! Et comble de l'ironie, le sort qui avait fait changer la couleur de ses yeux allait bientôt se dissiper, sans doute quand il allait entrer dans l'église, ce qui serait assez problématique vu le niveau intellectuel de l'homme, situé quelque part entre la larve de mouche et le manche à balai, qui allait encore le traiter de démon et ressortir son épée ou son tromblon de son sa soutane, et l'homme sombre ne tenait pas à voir ça encore une fois...

"C'est, euh... gentil de votre part messire, mais la route m'attend, je... je... Il chercha un instant une excuse bidon à lui lancer. ... je vais rendre visite à un cousin qui habite dans le village. Il m'a demandé de venir le rejoindre car... euh... Une fois de plus il essaya de trouver un moyen d'éloigner le Curé. ... il m'a dit qu'un démon avait posséder le... le tavernier ! Oui c'est ça, le tavernier. Pour rendre les gens saoul et les faire pêcher. Oh, messire, vous êtes le seul qui puisse sauver ce village ! Sauver ce pauvre tavernier et ses pauvres clients !..."

Il espérait avoir été convaincant, surtout qu'il avait basé son mensonge improvisé sur le fait incertain qu'il puisse y avoir une taverne ici et un tavernier... Au pire, dans son délire il ne cherchera pas à savoir s'il y a bel et bien une taverne, aveuglé par son désir d'éradication du mal, et se lancera dans le village et ne se rendra compte de la supercherie que plus tard. Et s'il y avait réellement une taverne et un tavernier, il espérait que ce taré ne fasse pas de dégâts... Bon, s'était pas son problème, mais maintenant qu'il pensait à ça il commença à se sentir coupable.. Si le Curé se lançait dans une chasse au pseudo-démon, il allait sans doute le suivre, tout du moins jusqu'à ce qu'il quitte la taverne, histoire d'avoir la conscience tranquille...

*Bon, j'ai fait une connerie mais j'avais pas le choix, il m'a un peu pris de court l'autre décérébré...*
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
pnj


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2009
Messages: 30

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 00:56 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Le Curé tira son nouvel ami vers la chapelle, continuant de parler de la chambre et du repas qu'il allait lui offrir. Soudain, l'homme lui parla de ses projets et... du tavernier! Il fit un bond de côté et regarda l'autre dans les yeux.

- Un autre démon! Je savais que ce village était infesté! J'ai bien fait d'amener les lumières divines en ce lieu maudit!

Il ressortit son tromblon et alla pour s'élancer quand il freina dans la terre fraiche et revient vers l'étranger.

- Vous veniez pour ce démon? Fort bien, venez! Vous allez m'aider.

Il attrapa alors le bras de l'homme et le tira à travers la ville. En chemin, quoi ce fut plutôt court, il tenta d'entamer la discussion avec l'homme.

- Vous êtes un chasseur de démon vous aussi si je comprend bien. De quel Ville venez-vous? Je ne vous ai jamais vu dans aucunes chapelle et pourtant je les ai toutes faites.

*Fils, il n'est pas ce que tu crois*

*Ferme-là sorcière! Je l'ai bien vu! Il sait s'y faire avec le malin!*

*Fais à ta tête, trou d'uc, mais vien pas pleurer dans mes bras quand il te lâchera*

Le Curé continua sa route, trainant toujours l'homme derrière lui, tout en attendant une réponse.


Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 15:39 (2010)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit... Répondre en citant

Au grand soulagement du jeune homme sombre, le Curé marcha à nouveau en plein dans le panneau... Il soupira, et s'apprêtait à relâcher son sort avant qu'il ne s'efface, et donc économiser un peu de son énergie car, ça avait pas l'air, mais une illusion qui faisait si "tour de passe-passe" était quand même assez épuisant, car de la volonté il fallait avoir pour créer ce genre de chose... Se planquer derrière une barrière illusoire était plus facile sur un même laps de temps, mais là la situation voulait qu'il dut masquer juste ses yeux, ce qui nécessitait donc une illusion ciblé et précise ; en bref, c'était compliqué et épuisant.
Mais bien vite le soulagement du sorcier se mua en désespoir alors que l'homme en bure le prit pour un chasseur de démon et que, pire encore, il le traina pour aller l'aider à la taverne... Il n'y a pas à dire, le curieux voyageur n'avait vraiment pas de chance avec ce Curé plutôt dérangé... Il lui fallait désormais s'échapper et au plus vite, mais là sans recourir à un de ses sortilèges c'était pas simple... Une idée lui traversa l'esprit. Assez stupide et idiot pour marcher, surtout vu l'individu en face de lui.
Il relâcha son sort d'illusion, et ses yeux redevinrent rouges. Alors que le Curé le trainait toujours derrière lui, il lui asséna un coup de poing qui sonna le prêtre un petit moment mais qui surtout lui fit lâcher prise et, prenant un voix assez éraillée -ça lui faisait mal à la gorge mais bon, on peut pas tout avoir- , il lui lança :

"J'ai essayé d'être gentil mais tu ne me laisse pas le choix, serviteur de Dieu. Je vais rejoindre mon frère démon à la taverne avant toi et le sauver de ta colère ! Tu ne gagneras pas pauvre idiot !"

Le sorcier prit une grande respiration et, usant à nouveau d'un de ses sorts, il souffla au visage une fumée noir et âcre, et pendant que le petit homme complètement cintré essayait de dissiper cet air mystiquement épaissit pour un court laps de temps l'homme prit ses jambes à son cou et partis se plaquer sous le couvert des arbres, espérant vivement que l'autre taré allait croire qu'il était parti à la taverne, et aille courir contre ses moulins, et au diable qu'il y ait une taverne ou non ils n'avaient qu'à ne pas choisir un Curé pareil.
L'homme n'allait pas payer pour leurs pots cassés par l'autre fou, ce genre de dingue était à enfermer et si les villageois préféraient gardé un aliéné comme représentant du faux dieu, grand bien leur fasse ! Des affaires plus urgentes attendait l'étrange voyageur, et d'un pas silencieux mais rapide il mit le plus de distance entre le lieu théorique où se rendait le Curé et lui. Manquait plus qu'il le retrouve, ce serait vraiment le comble de l'ironie qu'en partant en chasse contre un faux démon il lui retombe dessus, surtout après son petit numéro...
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2017)    Sujet du message: Dans les ténèbres de la nuit...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Village -> Chapelle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com