Le manoir caché Index du Forum
Le manoir caché
Bienvenue dans un manoir caché dans une sombre ville dévastée par des meurtres en tous genre. À vos risques et périls de venir y habiter
 
Le manoir caché Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Traces ::
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Forêt -> Lac
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 01:53 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Le loup brun avançait dans les broussailles, marchant aussi silencieusement que son corps, aux proportions gigantesques, le lui permettait. Il émergea soudain au clair de lune et leva le museau. Ce qu'il cherchait n'était pas bien loin. Il s'avança, fouillant de ses yeux verts l'espace dégager qui se présentait devant lui. Un esquisse de sourire apparut sur sa gueule et il s'avança. Après quelques pas, ses pattes trempèrent dans un liquide froid et il se penchant pour sortir sa langue et boire.
Cela faisait un bon moment qu'il n'avait pas bu comme du monde. Manger non plus, mais bon, il se rapprochait de son but, ça valait bien le coup de sauter une dizaine de repas.
Il but à satiété et, lorsque sa gorge fut humidifiée, s'éloigna quelque peu de l'étendue d'eau. Il se renfonça dans la forêt et renifla les troncs. Il finit par retrouver sa piste. Elle était passé ici quelques jours plus tôt. Pas plus de deux. Ses traces se perdaient dans la terre molle, mais son odeurs épicé et sucré, tout en étant musqué et sauvage persistait dans l'air et sur les arbres.
Il se remit donc au boulot. Cependant, après un moment, il se rendit compte qu'il tournait en rond. Il était de retour au lac et sentait sa propre odeur. Il lâcha un hurlement de colère et arracha un buisson proche. Lorsque sa colère se fut calmée, il tenta de reprendre son souffle et ses esprits. Se rendant compte que ses esprits étaient trop embrouillé, il décida de dormir. Il se chercha et trouva alors un coin sous un épicéa pour fermer l'œil.
Il somnola pendant un moment. Moment qui aurait duré plus longtemps si un bruit fort, comme un arbre qui tombe, mais plus aigüe et court, ne l'avait pas fait relever la tête. Il chercha alors la source dans son dos, mais bien vite son ouïe le ramena vers la plage. Comment un arbre peut-il être tombé là s'il n'y a pas d'arbre? Il s'extirpa alors lentement de sa cachette, sans en sortir et avec une lenteur et un silence tel qu'on ne pouvait l'entendre et regarda.
Il y avait un homme qui marchait sur les galets. Tyr haussa les sourcils. Comment pouvait-il être là? Il ne l'avait pas entendu arrivé à part ce bruit étrange.
Il sentit alors son estomac lui faire sentir sa présence. Peu importait comment il était arrivé là... le mieux était comment il allait en partir. Se léchant les babines, il s'avança lentement entre les arbres et se terra, invisible, à l'orée du bois.  

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Dernière édition par Tyr-Nadel le Mar 19 Jan - 04:38 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 01:53 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 16:44 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Quelque part dans la forêt, un homme tout de noir vêtu avançait. Son apparence sombre se fondait dans la nuit à tel point qu'on ne le remarquait pas si l'on ne posait pas ses yeux sur lui, et le bruit de ses pas était régulier et discret, on avait du mal à les remarquer. Qui il était, c'était dur à dire, mais l'aisance avec laquelle il se déplaçait dans les ombres, une telle discrétion, et ce, sans se concentrer, naturellement... Un léger sourire flottait sur son visage, ses yeux vagabondaient sans vrai but dans le décor, cherchant sans chercher, posant juste son regard sans aucun but, uniquement dans l'espoir de voir quelque chose d'intéressant mais sans pour autant savoir ce qu'il pourrait voir dans les ténèbres de cette nuit où tout pouvait arriver, n'importe quoi ; mais dans ces ombre où tout pourrait arriver, dans cette nature où il n'y a que proies et prédateurs, qu'était donc cet étrange personnage qui, sous ses airs de petit lapin semblait dissimuler quelque chose qui ressemblait plus à un loup ?...
L'homme s'arrêta. Il regarda autour de lui, se demandant sans aucun doute quelle route suivre. Sur sa poitrine brillait trois colliers : un en or, un autre en argent et le dernier en acier. Au bout de chaque collier se balançit un pendentif du même métal, les trois étant loin de se ressembler, et jurait même un peu ensemble... un disque en or, un serpent en acier enlacé autour d'un rubis et une épée en acier... Il détacha le collier d'acier, tendit le bras pour laisser pendre la chaine, et au bout la petite épée... Elle n'avait rien d'extraordinaire, c'était juste un bout d'acier qu'un orfèvre avait travaillé pour faire cette magnifique réplique... a voix basse, le jeune homme en noir prononça quelques syllabes qui semblait incompréhensible, en fixant de ses yeux rouges le pendentif. La lame, qui pendait en pointant vers le bas, commença à se relever, et se plaça à l'horizontal, désignant une direction dans laquelle le sorcier alla une fois son collier remis en place.
En chemin il chantonna à voix basse, d'étranges paroles qui résonnèrent dans le silence de la nuit :

"L'être de la nuit se lève,
Quand le soleil se couche,
Sans aucune trêve,
La vie il fauche...
Ne te cache pas,
La lune ce soir est rouge,
Et tu te rendormiras,
Si plus rien ne bouge...
Il coulera le sang,
Tu ne l'empêcheras point,
Les adultes les enfants,
Apaiseront sa faim...
"

Malheureusement, perdu dans les paroles qu'il prononçait, il ne vit pas la racine qui dépassait, et avec fracas il s'étala de son long sur le sol... Il ne se démonta pas, il était juste tombé, et se releva, époussetant ses habits et reprenant sa route. Quelques pas suplémentaires l'amenèrent aux abords d'un magnifique lac, la lune se reflétant sur la surface de cristal avec une beauté à couper le souffle... Sur les galets il s'avança, admirant ce doux spectacle sur lequel se posait son regard couleur de sang. Il s'approcha de l'eau, et tandis sa main pour recueillir de l'eau et l'apporter avec douceur à ses lèvres.
Il sentait un regard dans son dos. Il savait que quelqu'un était là -c'était lui qu'il cherchait- , et maintenant il sentait son regard poser sur lui, le regard d'un prédateur, ou en tout cas il pensait l'être. Mais qi était vraiment la proie entre les deux ? Celui tapi dans l'ombre ou l'autre qui s'était délibérement jeté dans le gueule du loup ? Tout deux étaient sans doute dangereux, et l'homme en noir se retourna doucement et ses yeux se posèrent directement sur l'éclat vert des yeux qui l'épiaient. Pendant un long moment de silence les deux individus se toisèrent, tels deux chats sauvages qui attendaient le bon moment pour fondre l'un sur l'autre...
Un sourire s'esquissa sur les lèvres de l'homme sombre. Le silence se brisa quand il ria doucement, mais pas un rire amical, ou de peur... juste un rire... Une fois qu'il eut fini de rire il se décida à parler, d'un ton tout à fait neutre :

"Quelle ironie... Cela fait un bon moment que je te suis, et que tu m'évites, et maintenant on se retrouve, face à face, prêt à s'entretuer... Pourtant il n'y a pas lieu de se battre ; sauf si c'est ce que tu veux..."
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Ven 15 Jan - 18:38 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr resta accroupi sous son arbre, son poils brun le cachant totalement à la vue de sa proie et son museau aspirant l'air contenant l'odeur de sa prochaine victime... une odeur qu'il avait déjà sentit. Il releva brusquement la tête et regarda l'autre de ses yeux perçant. Soudain, son regard se tourna vers lui et le regarda droit dans les yeux. Il savait qu'il était là. Et Tyr sentit l'irritation le gagner.
Pas qu'il venait de perdre une chance de manger, mais c'était l'homme qui le suivait depuis un trop long moment. Il avant tenté de le semer, mais il arrivait toujours à le retrouver. Il avait aussi essayer de le faire fuir et de le décourager de le suivre à nouveau en faisant comme tout bon loup-garou... mais il n'avait pas sembler avoir peur. Il avait tué des hommes pour moins que ça, mais celui-là l'intriguait. Ce n'était pas un homme comme les autres... même s'il était un homme quand même... et il ne voulait pas le tuer.
Il lui parla et Tyr sentit l'irritation le gagner encore. Il fit un semblant de soupir et se leva pour sortir de sa cachette et s'avancer vers l'homme. Il resta à l'écart, mais le regarda dans les yeux. Il ne s'assit pas, mais conserva son corps près à bondir à la moindre menace. Il ne grondait pas, sachant que son corps, immense et crispé, le menaçait à sa place. Près de la surface clair du lac, l'homme et le loup se regardèrent fixement.
Soudain, Tyr lâcha un grondement signifiant clairement; «Que me veux-tu, humain?»  

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Dernière édition par Tyr-Nadel le Mar 19 Jan - 04:38 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 19:06 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Enfin le loup-garou se décida à se dévoiler aux yeux rougeoyants du sorcier qui d'après ces dires le suivait depuis un long moment, et c'est avec un plaisir qui se retranscrit par un large sourire et une lueur exprimant une émotion indéfinissable que l'homme admira la majesté de la créature... Il était enfin face à lui, le parangon des loups-garou, ce chef de meute qui se laissait aller à la nature bestiale de la lycanthropie sans pour autant tomber dans la sauvagerie et l'excès... Une bête puissante, redoutable... Un long moment les deux prédateurs se firent face, évaluant l'autre du regard, le grand lycan face au mystérieux sorcier... Finalement ce fut le chef de meute qui brisa la glace avec un grognement assez éloquent, reflétant à merveilleux la question silencieuse qui s'imposait, car il était vrai que les intentions du magicien était assez difficiles à cerner...
Mais ce dernier ne répondit pas, pas tout de suite, tranquillement et avec un calme qui, cela se voyait, n'était pas feinté, il tourna autour du lycan pour l'observer, le regardant avec admiration mais en gardant une certaine distance, puis finalement il revint face à l'imposante créature, pour lui répondre de sa voix tranquille :

"Je voulais juste te voir... Tu es magnifique mon ami, ce pelage, cette stature... Oh, mais ne t'inquiète pas, je ne te veux aucun mal... Je ne suis pas l'un de ces cinglés qui croit en ce faux dieu ou un idiot qui pourchasse les créatures de la nuit... Au contraire, je m'intéresse à vous, lycanthropes et vampires, deux malédictions né de la magie noir et du chaos... Ah, je manque à tout mes devoirs... Il s'inclina légèrement. Pheleïn Malhfae, pratiquant des arts sombres. Je désire juste t'accompagner quelques temps, histoire de connaitre un peu mieux votre malédiction, et en échange je pourrai me rendre... utile..."

Le dénommé Pheleïn laissa sa phrase en suspens, ses yeux rouges plongé dans ceux du loup-garou, attendant de savoir ce qui allait advenir. Allait-il accepter que le mage l'observe pour en apprendre plus sur la lycanthropie ou refuser et s'attaquer à lui ? Voir le laisser en plan... Mais il refuserait d'abandonner deux les deux derniers cas, il était le plus beaux loup-garou qu'il est jamais croisé, et celui qui a su tirer au mieux parti de sa malédiction... Non, il ne pouvait pas le laisser filer...
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Lun 18 Jan - 23:31 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr se sentit encore irrité. L'humain ne répondait pas. Il ne faisait que le regarder avec cet espèce de sourire étrange. Puis, il bougea, commençant à marcher et tourner autour de lui. Tyr resta sur ses gardes, regardant l'humain dans les yeux et tournant sur ses pattes pour ne pas être dos à lui. Il avait beau sembler inoffensif, Tyr n'était pas naïf et resta sur ses gardes. Il fut cependant surpris par ce qu'il vit dans ses yeux; ce n'était pas de la peur, de l'effroi ou toute autre émotions que ressentait habituellement les autres créatures. C'était de l'admiration. Cet humain l'admirait. Tyr laissa paraître la surprise dans son regard et secoua sa grande tête pour être bien sûr qu'il n'avait pas rêvé. Ce qui n'était pas le cas. L'homme le regardait avec autant d'admiration.
Lorsqu'il revint face à lui, il lui répondit enfin. Sa réponse le surpris, mais il n'en laissa rien paraître. Il s'attendait à quelque chose dans le genre provenant d'un tel homme. Les compliments le surprirent plus qu'autres chose, mais il s'en fichait d'être beau ou pas... en autant qu'il survive. Mais les autres mots l'intriguaient... il n'en comprenait pas la moitié et se sentit irrité d'entendre sa nature surnommée "malédiction".
Finalement, il n'était pas si étrange que ça. Les autres cherchaient à le tuer et l'étudier et lui à le suivre et l'étudier. Ce n'était pas bien différent. Sa demande ne l'intéressait donc pas. Cet humain ne cherchait qu'à le regarder et lui il avait autre chose à faire que de faire les modèles ou les sujets d'études. Il n'aimait pas les humains et encore moins leur proximité. Cela le rendait irritable tellement il les trouvait stupide.
Cependant, il était franc. Il n'avait pas cherché à l'amadouer comme il avait déjà vu par le passé. Il était allé droit au but, sans chercher à le rouler. Il ne le traitait donc pas comme une bête, mais comme un égal... en un sens il se sentit dégoûter d'être rabaisser au niveau d'un homme, mais de l'autre, il voyait bien que l'humain voulait une relation d'égal à égal.
Tyr soupira, mais garda son regard plongé dans le sien. S'il partait, il n'allait pas avoir un espèce de louveteau dans les pattes, mais il allait quand même continuer de le suivre. S'il acceptait, oui il allait le trainer, mais il allait enfin s'en débarrasser. Et puis plusieurs choses l'intriguaient dans son discourt. Il ne comprit pas certains termes qu'il avait utilisé. Entre autre, les humains et leur coutumes, autant le dégoûtent-elles qu'elles l'intriguent.
Il releva alors la tête et continua de fixer l'humain, le jaugeant pour savoir s'il disait vrai et s'il pouvait lui accorder sa confiance. Il n'avait jamais aimé les hommes et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait commencer. Le trainer l'aiderait plutôt à en apprendre plus sur son ennemi.
Et puis sa quête traînait depuis près de 10 ans. Il n'était surement pas sur le point de la finaliser. Elle avait un sale caractère et fuir ne semblait pas la déranger.
Tyr sembla sourire et recula de plusieurs pas avant de s'asseoir sur son arrière-train. Son regard toujours plongé dans le sien, il secoua sa tête et appela l'énergie de son corps à la surface. Il sentit sa peau le picoter et son pelage disparaître. Ses os craquer, ses muscles  se crisper et son corps tout entier trembler, mais il continua. Il gronda car c'était douloureux, mais supporta le supplice pendant un temps.
Lorsque la douleur se dissipa, il était homme et se tenait debout, face à l'homme et le regardait toujours dans les yeux. Il su que son corps nu le surpris, mais il s'en fichait complètement. Il n'aimait pas les vêtement et n'allait pas commencer à en mettre pour un humain.
Tyr était un homme impressionnant. Grand, large, musclé... il incarnait tout de la masculinité. Sa peau brunâtre et ses longs cheveux noirs lui donnait le charme que les femmes aimaient. Cependant, le fait qu'il préfère sa forme de loup, tenait les femelles humaines à l'écart... ce dont il ne se plaignait nullement.
Il croisa ses bras sur sa poitrine et regarda l'autre.

- Très bien. Tu peux me suivre, mais ce sera donnant-donnant. Si je fais quelque chose pour toi, je veux autre chose en retour.
 

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Ven 22 Jan - 22:30 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Avec un air pour le moins ravi, il regarda le lycan reprendre sa forme originel, et avec grand intérêt regarda le loup reprendre la forme d'un humain... nu. Cela ne gêna Pheleïn en rien, le sorcier noir ne s'arrêtait pas à ce genre de détail... Il resta toujours à une certaine distance, mais osa s'approcher un peu plus près, histoire de regarder le corps puissant de l'homme qui était, il y a encore un instant, un loup alpha des plus menaçant. Ce n'est pas comme s'il le reluquait, il regardait juste avec intérêt s'il y avait des signes qui pouvait laisser transparaitre la nature lycanthropique de cet homme... mais rien... Il nota juste qu'il y avait une certaine similitude quand à la carrure et aux traits, enfin, en tenant compte de la différence de proportion et de ce qu'apportait la malédiction...
L'alpha croisa les bras, et finit par accepter, lui disant en le regardant dans les yeux qu'il fallait quelque chose en retour, un prêter pour un rendu en somme. L'homme en noir acquiesça avec un sourire dont l'expression se situait quelque part entre l'amusement et la satisfaction. Il aurait été plus que surpris si le lycan avait accepté sans condition, s'il avait dit simplement oui. Le sorcier savait pertinemment qu'une équivalence de service était requise, un échange de bon procédé quoi. Le lycan lui donnait ce qu'il voulait, soit de pouvoir observer ce qu'il voulait, et il donnait à l'alpha quelque chose pour équilibrer la balance.
Pheleïn lui dit d'un ton presque joyeux :


"Je ne m'attendais pas à autre chose, et ce sera avec plaisir que je t'offrirais mes services. Tu sais mon ami, je suis pas un humain comme les autres. Je connais des secrets que peu peuvent espérer ne serais-ce qu'effleurer la compréhension... Vois-tu, beaucoup d'humain pense par exemple, que tu es un "monstre", n'est-ce pas ? Moi je n'y crois pas. Au contraire, tu es juste un humain qui est devenu bien plus... Un petit quelque chose, qui se transmet par la morsure, est loin d'être une malédiction, et j'emploie se terme faute d'autre plus adéquat. Je tiens à m'excuser de t'observer comme un animal qu'on étudie, mais sache que j'essaye juste de comprendre la lycanthropie, et ce n'est pas toi que je regarde ainsi mais plutôt... ta malédiction ; enfin, je n'aime pas ce mot, mais que veux-tu..."

Il conclut avec un sourire amicale, espérant montrer sa bonne fois. Après tout, il n'était vraiment pas méchant, et cherchait juste à apprendre plus sur qui il était dans l'unique but d'apprendre. Il le voyait comme un égal, une personne que les gens normaux voit comme un monstre, juste bon à être immolé, sauf que... sauf que lui n'avait personne de similaire, à l'inverse de l'alpha qui pouvait rencontrer d'autres... loup-garou... Il chassa ses pensées assez vite, et ne laissa en rien paraitre ses pensées. Il finit par dire au lycan :

"Et bien, que puis-je faire pour t'aider ? Dis-moi, et je le ferai si c'est dans mes cordes ; j'ai beau être un sorcier, je ne sais pas tout faire !"
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 16:48 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr regarda l'humain et l'humain en faisait autant. Ils restèrent ainsi pendant un moment puis il parla. Tyr l'écouta sans broncher assimilant certains mots qu'il ne connaissait pas. Il parlait trop, c'était évident et il cherchait inutilement à se justifier alors qu'il d'or et déjà absout de tout soupçon. À croire qu'il avait quelque chose à cacher. Lorsqu'il eut finit, Tyr regardait toujours l'humain dans les yeux.

- Je ne suis pas ton ami et je te dirai ce que je veux en temps et lieu. Sache seulement que si tu es dans mes pattes alors que je suis occupé tu vas y perdre quelque chose. J'ai tué des louveteaux pour m'avoir regarder de travers.

Il lui tourna alors le dos et s'avança vers la forêt. Sans même jeter un regard à l'humain, il se transforma à nouveau et pénétra dans les bois. Il n'avait que faire de savoir s'il le suivait ou pas. Il marcha un long moment, mais la fatigue qu'il n'avait pu rattraper à cause de l'humain le prit de cours et il se trouva un coin, près d'un arbre creux, où s'étendre et fermer l'œil un moment.
L'odeur pestilentiel de l'humain le précédait et il gronda tout bas. Il soupira, se rappelant pourquoi il avait accepté et il releva la tête pour le voir entrer dans la petite clairière.
   

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 08:33 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Les avertissements du lycanthrope ne semblèrent pas inquiéter plus que cela le sorcier, à dire vrai il affichait un demi-sourire couplé à un air assez amusé... Non pas qu'il se moquait ou ne prenait pas au sérieux les menaces assez explicite du loup quand au faits qu'au moindre faux pas il ne passerait pas la nuit, c'est juste qu'il trouvait risible de voir que le lycan le voyait comme un humain... Or, lui-même ne se voyait pas comme tel, au même titre que son ami qui les détestait... C'était ironique dans le fond...
Il observa la transformation du lycanthrope sans un mot, le regardant revêtir la forme du grand loup qu'il connaissait déjà si bien, et alors que celui-ci se mit en marche, Pheleïn le suivit sans un mot, affichant toujours son air calme et détaché, observant la forêt, tout ce qu'il entourait en donnant l'impression d'être ailleurs... ils marchèrent un bon moment, jusqu'à ce que le loup-garou ne s'arrête dans une clairière, où il trouva un endroit où se reposer. Le sorcier noir trouva l'endroit charmant, et constata que le choix de l'endroit, même si le lycan c'était arrêté comme ça, sans faire attention, était pour le moins agréable pour se reposer. Il observa du coin de l'œil le loup qui le surveillait, mais il ne s'en faisait pas.
A dire vrai, il alla au centre de la clairière, et s'assit simplement sur le sol, en tailleur. La lune diffusait un halo mystique, et semblait donner une allure différente au sorcier aux yeux rouges, comme si la lumière lunaire montrait l'homme sous un jour nouveau, offrant un quelque chose d'indéfinissable, impression étrange qu'on ne pouvait expliquer... En regardant avec attention l'ombre que la lune projetait au sol, on avait l'impression qui cette dernière se mouvait un peu, semblait prendre vie, mais sans doute était-ce la fatigue qui donnait cette impression... Ses yeux fermés en un air détendu et décontracté, il prenait visiblement un doux plaisir à se que la lumière de la lune le caresse, ainsi que la fraicheur de la brise...
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 17:43 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr regarda l'humain s'asseoir au milieu de la clairière et gronda tout bas.
S'il veut mourir c'est le meilleur moyen.
Il continua cependant de le regarder, mais il finit par mettre sa tête au sol entre ses pattes. L'humain ne bougea pas, la lumière de la lune l'éclairant quelques peu. Il resta immobile un long moment et Tyr n'aimait pas ça. Il se sentait observer à chaque fois qu'il fermait les yeux. Il finit par gronder et se lever. Il marcha vers l'humain et le regarda droit dans les yeux - ses yeux qui étaient fermés en passant. Il s'approcha encore et huma son odeur. Autant sur son visage que son cou et son corps sans quitter son visage des yeux. Pourtant, jamais l'humain ne bougea.
Tyr lui tourna autour, humant son odeur qu'il n'appréciait pourtant pas. Il vint sentir l'odeur de ses cheveux, s'en foutant complétement que sa truffe mouillée touche à sa nuque chaude. Il s'attaqua alors à ses vêtements, cherchant à savoir comment et surtout pourquoi ils avaient été fait. Seulement, pour cela il allait devoir lui parler, il ne pourrait pas le savoir en le sentant même s'il découvrait plusieurs choses ainsi. Tel que la quantité et la natures des hormones qui circulaient sous sa peau ainsi que ce qu'il avait mangé dans les derniers jours.
Il continua un moment son inspection et lorsqu'il eut terminé regarda l'humain qui n'avait toujours pas esquissé un seul geste. Tyr eut un semblant de sourire; l'humain n'avait pas peur de lui. C'était bien le seul car tout les autres l'avait chassé. Il en avait tué certains, mais pas tous car il serait mort même s'il était puissant. Seul contre une trentaine d'homme il ne pouvait vaincre. Il vint alors se coucher devant lui, mais en gardant sa tête levée. Même ainsi, il était plus grand que l'humain. Il croisa ses pattes de devant, continuant de fixer l'homme.
Il n'était visiblement pas comme les autres... et il voulait savoir pourquoi. Il vit alors des choses qu'il n'avait jamais vu sur aucuns autres êtres. Il pencha sa tête en avant et toucha la poitrine de l'homme avec sa truffe. Il bougea pour la première fois et Tyr continua de tâter sa poitrine avec son museau. Il lécha alors les trucs qui brillaient pour démontrer qu'il voulait savoir ce que c'était.
Il avait déjà vu des colliers humains par le passé, mais pas des comme ça. Eux, ils dégageaient une énergie étrange et il la sentait.
Il se redressa et pointa les colliers avant de regarder l'homme dans les yeux.
 

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Dernière édition par Tyr-Nadel le Dim 7 Fév - 18:30 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 18:49 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Un mouvement, furtif, près de lui, attira l'attention du mage noir, mais ce dernier, pris dans sa méditation, ne réagit pas, et resta concentré, sur son repos. Car il ne sommeillait pas, il se contentait de se régénéré le corps en gardant l'esprit éveillé pour réagir en cas de besoin. Il reconnut l'odeur assez caractéristique du loup qui passait le plus clair de son temps dans la nature et sa fourrure, même bien nettoyée, gardait une certaine odeur de nature, de terre, et de forêt, un certain parfum forestier qui correspondait bien autant au caractère du lycan qu'à son apparence et son mode de vie.
Il laissa son ami improvisé l'inspecter, le renifler et le regarder sous tout les angles, ne craignant pas une seconde une quelconque agression. Le sorcier n'avait pas peur, car il savait qu'il n'attaquerait pas sans raison, et aussi parce qu'il n'avait de toute façon pas peur en général des lycanthrope ; en effet, il avait vu bien pire, même s'il reconnaissait le danger que pouvait représenter le loup alpha. Alors il le laissait, car de toute façon il n'avat rien à cacher, et comme lui-même aller "étudier" sa nature, il pouvait bien le laisser l'inspecter ainsi. Après tout, le lycan était autant une étrangeté pour lui que lui était une étrangeté pour le lycan, ils pouvaient bien se permettre autant l'un que l'autre de savoir exactement à quoi l'un et l'autre avait affaire.
Pas un seul instant il ne broncha, concentré sur sa récupération physique, bien qu'il restait attentif aux mouvements du loup qui lui tournait autour mais sans gêné ses investigations sur l'homme qui allait sans doute rester avec lui un bon moment. Puis le loup se détourna de lui, mais pour aller juste un peu plus loin l'observer, le regarder d'un seul œil, puis à nouveau il s'approcha, et lui montra avec insistance et non sans être clairement explicite quant à l'objet de sa curiosité. Ses précieux pendentifs attisaient sa curiosité, et un demi-sourire se dessina sur les lèvres de Pheleïn, premier mouvement esquissé par se dernier depuis le début de l'inspection du lycan.
Il était amusé par l'intérêt que portait son ami à ces objets, car d'instinct il semblait avoir été attiré, par pur curiosité, par la magie qui circulait dans ses "colifichets" comme il se plaisait à les appeler. Il ouvrit enfin les yeux, regardant le loup avec ses yeux rouges, et prit dans sa main l'un des pendentifs, et lui expliqua se qu'il signifiait :

"Celui-ci, commença-t-il en prenant le disque en or, est gravé de symbole canalisant la lumière. En utilisant ma volonté, je peux créer un léger flash qui illumine pendant un court laps de temps les environs. Très utile contre les vampires, à défaut de les détruire, ça peut leur faire mal. Il prit ensuite l'épée en acier. Celui-là est me sert surtout à mon sort préféré, en utilisant mon énergie, je peux savoir dans quel direction se situe l'objet que je désire au moment où j'utilise ce pouvoir. Et le dernier... je garde son pouvoir pour moi. Il marqua une courte pause. Ces pendentifs en eux-même n'ont aucun pouvoir, seuls ceux qui savent s'en servir peuvent espérer en tirer plus que leur simple valeur commerciale."
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 20:40 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr le regarda quand il lui expliqua l'utilisation des colliers. Il gronda et secoua la tête de colère quand il parla de vampires. Il n'aimait pas cette race d'humain. Ils étaient cruel pour rien et lui en voulait d'être né. Il se foutait d'eux. Tant qu'ils ne cherchaient pas à le tuer, il en ferait autant. Ils étaient une autre curiosité qu'il voudrait comprendre, mais mieux vaut y aller une étape à la fois.
L'humain lui parla alors du second pendentif et il écarquilla les yeux avant de gronder à nouveau.
L'aider à trouver ce qu'il veut? C'est comme ça qu'il m'a trouvé alors.
Il pensa alors qu'il pourrait l'aider à trouver ce qu'il cherchait, mais repoussa cette idée. Sa truffe était aussi utile que ce truc que l'humain utilisait à la place. Elle cherchait juste plus que lui à échapper à quelqu'un.
Il écouta l'humain lui dire pour le troisième pendentif et pour l'utilisation. Il secoua alors la tête et se mit à gronder en montrant des dents. Il approcha et toucha le collier qu'il voulait garder secret du museau. Il gronda puissamment et hérissa les poils de son dos. Il voulait savoir, mais l'humain s'obstinait. Tyr donna un coup de patte sur le sol et s'avança encore. D'un coup de tête sur son torse il le poussa en arrière. Il tomba sur le dos et Tyr se mit au-dessus de lui, grondant et toujours hérissé et les yeux fixés dans les siens. Les griffes de ses pattes s'étaient plantés dans la terre près de son visage et celles de ses pattes arrières dans son manteau.
à moins de lui répondre correctement, il ne pourrait pas fuir.   

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Dernière édition par Tyr-Nadel le Dim 7 Fév - 18:30 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 21:34 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

L'impatience. Un sentiment qu'il avait plus que déjà connu. A croire qu'il était le seul être vivant capable de conserver son calme et son sang-froid dans presque toutes les situations... Le loup s'obstina, mais le sorcier commença à le regarder avec un air exaspéré, essayant de lui faire comprendre qu'il ne dirait rien. Le lycan semblait irrité par le silence du mage. Il recula, et lui envoya un bon coup dans la poitrine, la surprise s'affichant sur son visage suivit brièvement de la douleur à cause du choc qui lui coupa le souffle. Son adversaire se planta au-dessus de lui, menaçant, l'empêchant de s'enfuir... enfin, c'est ce que le loup croyait.
Pheleïn était contrarié. Pas de peur, pas de panique. Juste... de la contrariété. Il l'afficha clairement, ses yeux rouges laissant entrevoir une légère colère latente, mais le lycan, à l'instar du mage noir, ne s'en inquiéta pas plus que ça. D'un ton un peu acerbe et cinglant, en arrière plan derrière un ton qui essayait de garder un maximum de neutralité sans caché pour autant l'avertissement qu'il était.

"Ne me force pas la main, je pourrai être méchant. Retire tes grosses paluches sinon tu vas le regretter."

Le lycanthrope ne prêta pas attention à la menace, sans doute trop sûr de lui pour le croire ou trop fier pour obéir à l'ordre d'un humain. Tant pis, il l'avait averti. Le mage gonfla ses poumons au maximum, et recracha une épaisse fumée noire directement dans les yeux du lycan. Profitant de cette diversion, il porta deux doigts à ses lèvres et siffla un cours instant, un bruit très aigu blessant l'ouïe sensible du loup, qui fut destabiliser. Malgré la stature imposante du loup, il le poussa sur le côté d'un large coup d'épaule, et se releva avec rapidité et souplesse.

"Je te l'ai dit, je ne suis pas un humain comme les autres. Il sourit à moitié. Je suis bon joueur, je vais te dire le pouvoir de mon troisième pendentif... Ce pendentif à pour effet... quelque chose que j'ignore totalement. Je le tiens de mon père, et je n'ai aucune idée de son utilité. Ça te vas mon loup ?"
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 21:57 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Tyr resta au-dessus de l'humain malgré l'air de contrariété qu'il affichait clairement. Ils s'étaient allié pour en apprendre plus l'un de l'autre et ce n'est pas en lui cachant l'utilité de son collier qu'il allait collaborer. Il lui parla, mais, malgré la menace, Tyr resta campé au-dessus de lui. Même qu'il rapprocha son visage du sien.
Soudain une fumée noire sortit de la bouche de l'humain. Surpris, Tyr fit un bond en arrière et essuya son visage avec l'une de ses pattes. Un bruit strident s'en prit alors à ses oreilles et il lâcha un cri de douleur et de colère avant de se mettre à reculer. Quand toutes ses douleurs se terminèrent, l'humain était debout et lui parla, répondant à ce qu'il voulait savoir. Sa dernière phrase cependant lui fit encore dresser les poils sur le dos et grogner. Il n'aimait pas qu'on joue ainsi avec ses nerfs. Il lâcha un puissant grondement en dévoilant ses dents. Il resta ainsi un bon moment, mais il finit par reprendre sur lui et se calmer un peu. Regardant toujours l'humain avec rancune il le contourna et retourna se coucher sous son arbre après lui avoir fait un hochement de tête signifiant un bref "merci d'avoir répondu".
En se couchant cependant, il sut qu'il ne dormirait pas trop car, l'humain avait répondu à sa question, ce serait sans doute à son tour maintenant.
 

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Revenir en haut
Pheleïn


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 66
Localisation: Plongé dans les ténèbres des arcanes noirs... Nan, j'déconne, je suis à la taverne.

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 17:13 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

Les nerfs visiblement irrités, le lycanthrope lui lança un regard qui voulait grosso modo dire "merci"... Pheleïn aurait facilement fini en casse-dalle pour canidé géant, mais le loup-garou sembla avoir fait le choix de le laisser en vie... Enfin, il n'allait pas s'en plaindre. Le visage qui était resté calme, bien que traverser d'un sourire malicieux, laissa afficher une joie franche. Il ne se fichait pas de la tête du lycan, c'était juste une joie franche, pas de vivre, mais... juste de la joie. Il se mit à rire, éclatant le silence comme du cristal, avant de dire au lycan :

"Haha, tu es vraiment étonnant mon ami, et plein de surprises... on va bien s'amuser, toi et moi..."

Le loup retourna dans sa tanière d'une nuit, et Pheleïn resta debout un long moment, comme pétrifié dans une posture le caractérisant bien ; droit, détendu, avec un air et peu désinvolte, le regard perdu dans un ailleurs indéfini, ce petit sourire en coin, reflet d'une chose se perdant dans une douce ironie, un plaisir un peu sadique, et un soupçon d'extase fac à des choses que seul lui pouvait voir... Il regardait en direction du loup, sans pour autant le regarder... ses yeux rouges se baladaient juste sans qu'il en ai réellement conscience...
Pheleïn finit par reprendre ses esprits et finit pas observer le loup qui semblait ne dormir que d'un oeil, sans aucun doute s'attendant à une réciproque de la part du sorcier ; donnant-donnant qu'il avait dit, et pour une information que l'homme en noir entrainait apparemment une autre de la part du loup. Après tout, c'était logique, mais il s'en foutait un peu pour dire ça un peu crument, mais c'était une réalité, le passé du loup ne l'intéressait pas, c'est... c'est tout ce qu'il représente dans sa personne en elle-même qui l'intéressait avant tout, et à part des données sur ses capacités sur-développées ou ses aptitudes de meneur naturel, aucune réponse qu'il n'aurait à lui fournir pour l'instant était facilement acquises par l'observation.
Mais cependant... une chose l'intéressait fortement, et seul la parole pouvait lui laisser entrevoir : les pensées de l'Alpha. Sa perception des choses et de ce qui l'entoure, comment lui, noble loup représentant de cette race, des lycanthropes, de cette magie qui circulait dans son corps...

"J'ai une question ; ce qui ne te surprend pas, si je ne m'abuse... Il écarta largement les bras, regardant le ciel, la forêt.... Que penses-tu de tout ceci ? Du monde, de la vie et du chemin que l'humanité a parcouru jusque là, du sens que tout cela a ?..."
_________________
Combattre le feu par le feu ; utiliser la magie noire contre le mal.
A affronter le malin avec ses propres armes, suis-je vraiment si mauvais ?


Revenir en haut
Tyr-Nadel


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: En compagnie de mon fils et de trois charmantes louves ^^

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 19:13 (2010)    Sujet du message: Traces Répondre en citant

J'en doute, pensa Tyr quand il lui dit qu'ils allaient s'amuser.
Le loup, couché confortablement sous son arbre, avait les yeux fermés, mais il ne dormait pas. Enfin, il dormait oui, mais qu'à moitié. Il rêvait de sa meute qu'il avait quitté depuis si longtemps, mais il savait que l'humain était toujours là. Il ne sentait pas son odeur en mouvement, il était donc immobile... et étant le seul truc intéressant des environs, il devait le regarder. Tyr ne s'en faisait pas. Il était habitué de se faire fixer sans vergognes... les jeunots de sa meute l'avait souvent fixé pendant des heures, curieux qu'ils étaient de voir l'Alpha. Une fois, il était sur les nerfs et en avait tué un, mais ses occasions étaient rares.
Soudain, l'humain parla. Tyr ouvrit les yeux et leva la tête pour le regarder. Il pencha la tête de côté, intrigué qu'il était par une telle question. Il resta sans bouger un moment puis se leva, s'extirpa de sous son arbre et se transforma. La douleur le parcourut, mais il la supporta. Il regarda ensuite l'humain et, après un court silence dit;

- Le monde n'a aucun avenir. Les humains sont la déchéance même qui les conduira à leur perte. Ils sont trop ambitieux et imbu. Ils se croient supérieur à toutes les races. Nous pourrions nous, loups-garous ou même les vampires, nous montrer à eux et leur démontrer qu'ils ne sont que des mouches insignifiantes... mais nous deviendrions comme eux. Nous nous satisfaisons très bien de ce que nous somme et de ce que nous offre la vie. Nous n'avons pas besoin de détruire les forêts pour nous bâtir des maisons car nous habitons la forêt. Nous ne tuons que pour nous nourrir et vous tuer... parfois juste pour le plaisir. Certains de mes frères sont morts en chassant du mouton et les chasseurs n'ont même pas emmener les corps... ils les ont laissé pourrir là.

 Il prit une courte pause pour toiser l'homme.

- Nous vous appelons comme vous appelez les hommes qui ne savent pas vivre; des barbares. Nous sommes peut-être des semi-animaux, mais nous vivons avec la nature... pas contre elle.

Il resta encore silencieux pendant quelques secondes.

- Tu as d'autres questions?
 

_________________
Combattre qui l'on est... C'est le plus difficile des combats.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:07 (2017)    Sujet du message: Traces

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Forêt -> Lac Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com