Le manoir caché Index du Forum
Le manoir caché
Bienvenue dans un manoir caché dans une sombre ville dévastée par des meurtres en tous genre. À vos risques et périls de venir y habiter
 
Le manoir caché Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Sans scrupule ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Manoir -> Salle de torture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Sam 27 Mar - 04:04 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Finalement, après mûr réflexion, V'lane décida qu'il n'irait pas voir Vidomina. Elle devait être occupée ailleurs et ça serait une perte de temps de lui en parler. En plus, il y avait un certain risque qu'elle refuse. Non, mieux valait attendre qu'elle le découvre par elle-même. De plus, ça faisait déjà un bon bout de temps que notre cher ami avait cette idée de torture qui lui trottait dans la tête, mais il n'avait jamais les bons outils pour la mettre en pratique. Maintenant qu'il pouvait enfin l'essayer, il était vraiment trop impatient de voir le résultat...

Mais avant toute chose, il fallait qu'il se trouve l'heureux élu qui aurait le privilège et la joie d'être le premier à tester son idée. On peut dire qu'il avait tout de même le choix entre plusieurs personnes dans le manoir. Au pire, il pourrait toujours réessayer de retourner au village pour trouver la bonne victime, mais, au plus profond de lui, V'lane savait que l'élu, la parfaite personne, était parmi les vampires de la demeure de Miss Cendrecoeur. Il le sentait, ça devait être son côté bourreau, tortionnaire qui le ressentait...

Notre vampire adoré passa en revu dans sa tête toute les personnes qu'il avait rencontré depuis son arrivé.


* Bon, commençons par la maîtresse des lieux... non, je suis persuadé qu'elle ferait tout pour briser mon amusement en évitant de montrer sa souffrance, elle est trop noble et prétentieuse pour ça. Qui d'autre, Miss Crakovitch... non plus, je ne pourrais plus me l'a refaire par après ce qui serait dommage, ce n'est pas un bon choix. Après, il y a les deux inséparables soit la gamine et celui qui est complètement obsédé par elle... là encore, ce n'est pas un bon choix, je suis sûr qu'ils faudrait les torturés ensembles et ça serait trop de trouble tout seul... peut-être si je me trouve un assistant... Ensuite, viens l'hystérique et colérique dont j'ignore le nom... elle pourrait faire l'affaire et je pourrait lui faire avaler son sourire en coin qu'elle m'a fait..., mais elle risquerait de perdre connaissance juste en la touchant... *

Le futur bourreau ne put s'empêcher de rire assez fort au petit scénario qu'il s'était créé par rapport à la vampire inconnue. Mais, finalement, il décida plutôt qu'il la prendrait seulement s'il ne trouvait personne d'autre de meilleure qu'elle.

* Bon, qui me reste-t-il?... Il me semble qu'il me manque quelqu'un...*

Puis, soudainement, la nom de la personne lui revint et V'lane sut qu'il venait de trouver celui qu'il cherchait... son futur jouet. Évidemment, à la perspective de torturer une pauvre victime innocente le réjouissait énormément et, par conséquent, un sourire plus que carnassier et sadique apparut sur le visage parfait de l'Adonis.

Alors qu'il s'apprêtait à sortir de la salle pour aller à la rencontre du «chanceux», il crut entendre des pas qui descendaient les marches. Il avait la drôle d'impression que sa victime venait à lui, mais il ne savait pas trop si ce n'était pas seulement son imagination trop excité qui lui jouait des tours...
_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Mar - 04:04 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kyeral


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 36
Localisation: Plongé dans vos pensées

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 07:21 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Le vampire aux yeux violets n'avait pas eut le temps de beaucoup se reposer, juste celui de «personnaliser» un peu sa chambre... il n'avait pas beaucoup d'affaires, mais elles avaient déjà pris place... et avait posé deux ou trois pièges, juste au cas où... Puis il décida d'aller faire un tour... il n'avait pas faim, il n'avait rien à faire et le sommeil refusait de venir... qui plus est il fallait bien qu'il connaisse le manoir dans lequel il allait séjourner encore sans doute encore un long moment...
Il passa rapidement devant les chambres de l'étage, et descendit les escaliers. La porte vers le sous-sol l'attira inexorablement... il y avait toujours des choses intéressantes caché entre les vieilles pierres... et il fut assez surpris de croiser quelqu'un au détour d'une salle qu'il aurait pensé déserte, ou alors d'où s'échappait des cris de souffrances... une salle de torture...
V'lane. Le vieux vampire trainait entre les instruments de torture... Avec une voix assez enjouée, Kyeral dit en observant les objets qui servaient à faire naitre la souffrance chez les autres :


-Ah, je vois que toi aussi tu es tombé sur cette salle avant moi... Mmmh, cette odeur de souffrance qui plane... J'aurais bien aimé m'adonner à la torture, mais pouvoir entraver un «volontaire» aurait été hors de mes moyens... Il passa doucement son doigt sur un objet tranchant. Tu dois t'y connaître depuis le temps...

Kyeral ne se doutait pas à quel point ses propos étaient empli de vérité... son regard était trop occupé à observer les divers instruments si intriguant... il n'en avait pas remarqué l'air suspect de V'lane, qui semblait perdu dans de très sombres pensées... plus que le jeune vampire n'aurait sans doute pu l'imaginer...
_________________
Avec moi, vous devez vous méfiez de tout, même de vos pensées...


Revenir en haut
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 23:43 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

[ AVERTISSEMENT, LES PROCHAINS POSTS PEUVENT CONTENIR DES PASSES QUI POURRAIENT CHOQUER LES PLUS SENSIBLES ]

Lorsque Kyeral entra dans la salle et lui parla, V'lane se retourna pour lui faire face et le regarda avec un regard de prédateur. Il était évident que notre cher vieux vampire avait une idée qui n'allait nullement plaire au frêle homme. Heureusement pour V'lane, sa "proie" ne le remarqua pas.

* C'est vraiment le candidat parfait! *

- Vous savez ce n'est pas si compliqué de torturer quelqu'un, il suffit seulement de savoir se délecter de la souffrance d'autrui. Par ailleurs, sans me vanter, j'ai moi-même conçu une grande majorité des techniques et instruments de torture sous différent nom au cours de ma longue vie. Justement, j'en ai une nouvelle en tête que je m'apprêtais à exécuter, dit-il sans se départir de son sourire sadique.

Puis, sans crier gare, V'lane alla derrière Kyeral et le paralysa comme il allait le faire un peu plus tard avec Keiko...


- Et j'avais justement besoin que tu sois là, n'est-ce pas merveilleux que tu sois venu par toi-même, mon cher ami... Tu vas être le premier a essayé ce que j'ai appelé la Harpe sacrée. C'est tout un honneur! Hahaha


En très peu de temps, le vampire installa tout le matériel ainsi que le paralysé.Lorsque la pauvre victime revint finalement à elle, à la réalité, elle put constater que non seulement elle était nue comme un ver, mais, en plus, elle était attachée sur une vulgaire petite chaise en bois très peu confortable. Mis à part cela, il y avait aussi un cadre triangulaire en fer d'un peu plus d'un mètre cinquante de haut qui était placé devant Kyeral. En fait, le principe de cette torture était très simple, une très grande quantité de fils métalliques avaient été soit vissés ou attachés après le corps du vampire de telle sorte que tout cela donnait un simulacre assez grotesque d'une harpe. Pour être un peu plus précis, des fils au niveau de la bouche formaient un éventail qui pénétraient entre ses lèvres écartées, dont chacun des fils étaient attachés à l'une des molaires percés jusqu'aux nerfs pour être fixés sur le cadre en fer. Il y en avait aussi qui étaient vissés dans ses rotules et le long de ses cuisses, sept ou huit fils entraient dans ses os, dont eux aussi étaient attachés sur le cadre. De plus, même les parties intimes de Kyeral n'avaient pas été oublié et, pour couronner le tout, des fils avaient été vissés dans ses avant-bras et dans ses omoplates ainsi que dans ses tétons pour être attachés par des vis à la chaise. Après cela, on pouvait très bien voir que notre cher ami, V'lane, connaissait très bien anatomie humaine, il fallait être très habile pour créer cette "harpe" et surtout très sadique pour l'avoir pensé et mis en pratique.

V'lane regarda le malheureux avec un regard très fier de lui et satisfait tout en affichant son sourire le plus sadique et avec une voix nonchalante, il lui parla:


- Si j'étais toi, je ne bougerais pas beaucoup, car chaque mouvement que tu fais contracter et tressauter chaque terminaison nerveuse de ton corps. De plus, un conseil d'ami, n'essaie pas de te redresser, sauf si tu veux finir découper en tranches pour former une jolie julienne, car les fils attachés sur la chaise et au cadre sont assez tendus pour le faire... mais c'est juste un conseil. Fais bon ce que tu veux...

Puis, il partit à rire comme s'il venait de dire une très bonne blague...


-Ah, puisque tu n'es pas en position de parler, si tu as quoique se soit à dire, écrive le sur ce papier...
Tout en lui donnant du papier ainsi qu'une plume, puis, il approcha un tabouret pour déposer un pot d'encre. Ou tu préféreras peut-être utiliser une autre méthode peu commune. En désignant son crâne. Et la encore je te conseille de me répondre, car sinon je vais te jouer un petit morceau de musique. Après tout, elle n'a pas une forme de harpe pour rien. Bon, nous allons enfin avoir une petite discussion en privé... Avant toute chose, est-ce que tu t'es déjà fait torturé avant ou c'est ta première fois ?
_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Dernière édition par V'lane le Lun 19 Avr - 20:30 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Kyeral


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 36
Localisation: Plongé dans vos pensées

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 07:01 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Kyeral aurait du s'en douter, et le voir venir... c'est quand il évoqua une nouvelle torture que le vampire comprit, un peu tard, ce qu'avait le vieux vampire derrière le crâne comme idée... quand il réalisa et qu'il allait réagir, s'était déjà trop tard : les ténèbre envahirent son esprit, et il redoutait dors et déjà le moment où il se réveillerait...
La première chose qu'il sentit alors qu'il recouvrait ses esprits, fut une indicible douleur qui lui traversait tout le corps, faisant vibrer tout ses nerfs d'une telle façon qu'il réussissait à faire pour ne pas hurler. Au vu de la situation dans laquelle il se trouvait, la nudité et l'inconfort de son siège devenaient de légers détails insignifiants... Kyeral usa de toute sa volonté pour ne pas se mettre à hurler et essayer de s'enfuir... il s'enferma dans son esprit, contenant sa douleur... puis il parla. Son tortionnaire semblait s'amuser, et des deux buveur de sang il était le seul...
Kyeral ne pouvait pas vraiment lui en vouloir ; il aurait sans doute fait pareil dans un cas similaire... manipulation et torture mental était son passe-temps. Mais il se vengerait, jamais le frêle vampire n'allait laisser quelqu'un le traiter ainsi... Kyeral lâcha immédiatement ce que le vieux vampire lui mit entre les mains. Il n'avait pas besoin de ça pour parler... comme lui montra avec "subtilité" son tortionnaire...

*-Enfoiré... tu me le payeras...* Envoya mentalement à V'lane le vampire aux yeux violets.

Kyeral analysa rapidement la situation : il ne pouvait pas bouger, pas appeller à l'aide -et puis qui- , et aucun moyen de retourner la situation à son avantage... Ce satané V'lane lui payera sans doute un jour, mais pour l'instant il souffrait affreusement... toutes ces vis planté dans son corps, qui le faisait souffrir... et il savait d'instinct que le vampire lui réservait sans doute encore quelques surprises que le jeune vampire ne risquait pas d'apprécier... il appréhendait déjà ce que le vieux vampire allait lui faire...

_________________
Avec moi, vous devez vous méfiez de tout, même de vos pensées...


Revenir en haut
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 20:14 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Alors que V'lane écoutait ce que lui disait Kyeral, il fit semblant d'être offusqué par ses propos, mais on sentait pareil qu'il s'amusait énormément de la situation.

- Heeeyyy, c'est quoi ce vilain mot et cette menace. Ce n'est pas très digne de toi et c'est méchant. Pour te punir de m'avoir traité d'enfoiré et de ne pas m'avoir répondu, je crois bien que tu vas te mériter une courte musique. Mais qu'est-ce que je pourrais bien jouer? Humm...

Dès qu'il trouva, il se mit à toucher les cordes métalliques et le résultat donna une jolie petite cantine pour enfant que sa mère lui fredonnait souvent lorsqu'il était gamin.

- Ne comprends-tu pas que je fais cela pour toi, mon ami? Ne vois tu pas que je t'endurcis à la douleur, car je peux te garantir qu'un jour ou l'autre, on va te torturer. Chaque vampire y a droit au moins une fois dans sa vie, c'est immanquable, même moi, j'y ai eu droit! Oh, je m'en souviens comme si c'était hier... Mais je sens que tu veux en savoir plus, n'est-ce pas? Lui faisant un regard qui voulait clairement dire « Tu es mieux de ne pas dire non, car sinon je te rejoue de la harpe ». Bref, c'était la fin de 1476, à cette époque, je résidais chez mon bon vieil ami, Vlad III L'empaleur, celui qu'on a longuement pensé qu'il était un vampire, mais il trempait son pain dans le sang de ses victimes seulement par pur plaisir. Je ne me suis jamais autant amusé avec lui qu'avec n'importe qui d'autre avant. Vous auriez dû nous voir à l'œuvre. On se défiait constamment à propos de savoir qui allait faire le plus mal à sa victime ou on faisait des paries à savoir qui allait mourir en dernier parmi toutes les personnes qu'on empalait. Cependant le plaisir prit vite fin le jour où il m'a surpris avec sa femme dans son lit. Malheureusement pour moi, j'avais un peu trop bu et lui il entra dans une de ces colère. Le temps de le dire, il y avait un troupeau de personnes qui se préparait pour m'empaler. À peine deux secondes plus tard, j'étais planté dans sa cours  et je subissais ce que j'avais fait faire à pleins de Turcs avant moi. Je peux te dire que tu te serres les fesses dans ces moments-là. Je suis resté là dans cette position pendant quatre longues journées. Après le quatrième jour, ils étaient tous écœurés de m'entendre ou plutôt gueuler constamment et ils ne comprenaient pas pourquoi j'étais encore vivant. Heureusement pour moi, ils m'ont tout enlevé et je les ai tous décimé les uns après les autres. Après cette expérience, j'ai eu quelques misères à marcher et à m'asseoir pendant quelque temps, le temps nécessaire pour guérir... Mais depuis, il n'y a plus rien qui me dérange et je n'ai gardé aucune marque de ce supplice. Mais le pire dans tout cela, c'est que Vlad a osé utilisé la modification que je lui avait suggéré pour l'empalement soit de rendre la pointe plus ronde afin de repousser les chair sans les lésées ce qui faisait durer la torture plus longtemps!

Décidément, le malheureux Kyeral n'était vraiment pas chanceux, non seulement il devait subir la Harpe sacrée, mais en plus, il devait supporter les histoires loufoques de son tortionnaire. À dire vrai, le vampire endurait la torture physique et psychologique ! Personne n'aurait voulu être à sa place...

Puis, le bourreau s'arrêta de parler pendant quelques minutes, ce qui a peut-être parut une éternité pour l'autre vampire, car V'lane était perdu dans ces merveilleux souvenirs avec Vlad, malgré ce qu'il avait osé lui faire, le vieux buveur de sang ne pouvait détester son vieil ami transylvain. Par la suite, il revint finalement à lui, mais avec une touche de nostalgie dans la voix.

- Mais revenons à toi, laissons de côté mes antiques souvenirs... J'ai une question qui me tracasse depuis un bout de temps... Es-tu ce que appel un "manipulateur d'esprit"? Peux-tu créer des illusions dans les esprits des gens pour leur faire croire tout ce dont tu veux ou peux-tu seulement parler ... et sûrement écouter les pensés des autres ? ... De plus, j'en déduis que tu ne peux communiquer qu'avec quelqu'un qui se tient relativement proche de toi, car sinon tu aurais sans aucun doute déjà appelé à l'aide... sauf peut-être si tu es masochiste, humm... Et puis, que sais-tu des autres vampires du manoir, sont-ils spéciaux comme toi ?

* C'est toujours pratique de mieux connaître les personnes qui m'entoure et ça va peut-être m'être pratique d'avoir un télépathe a ma merci ...*


Puis sans aucune raison valable, V'lane joua encore de la musique, peu longtemps, mais assez pour voir de la souffrance dans le visage de celui qu'il considérait comme son ami

- Désolé, c'était plus fort que moi... , dit-il avec un regard faussement désolé.
_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Revenir en haut
Kyeral


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 36
Localisation: Plongé dans vos pensées

MessagePosté le: Sam 10 Avr - 13:16 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Il n'y avait pas à dire, V'lane était un sadique, et à mesure que les secondes s'écoulaient, Kyeral commençait à beaucoup moins l'aimer... et encore, le mot était faible. S'il y avait bien une chose qu'il regrettait -outre le fait d'être descendu dans cette fichue salle de torture- c'était de l'avoir insulter... quoi que, le vieux vampire aurait sans aucun doute trouver un autre prétexte pour jouer de son instrument... Kyeral n'apprécia pas vraiment, chaque note le faisait souffrir, et il du quand même bien se maitriser pour ne pas crier de douleur ou se lever et tenter de s'échapper...
Le vieux vampire tenta de lui expliquer qu'il faisait ça pour son bien, et Kyeral esquissa ce qui sembla être un soupir agacé, mais son tortionnaire sembla ne pas s'en apercevoir alors qu'il prenait la parole...
Et il parlait, il parlait, il parlait... Kyeral lui aurait bien volontiers envoyé son poings en pleine face histoire de la faire taire... Qu'il le torture passe encore, après tout la majorité des vampires étaient des sadiques -il se plaçait dans cette catégorie là- , mais lui raconter ceux histoires ennuyeuse et si pénible, et surtout ne pas avoir d'autre choix que de l'écouter débiter ces interminables conneries... il aurait presque préféré qu'il joue de la harpe... enfin, presque, le frêle vampire n'était pas masochiste... mais entre ces deux maux, il n'aurait pas su dire lequel était le moins horrible...
Au moins, le corps du pauvre vampire pu reprendre un peu de force... mais il s'attendait à une nouvelle fourberie de la part de son tortionnaire, et les questions qu'il lui posa tombèrent comme une réponse à sa question silencieuse... V'lane n'était pas idiot, il voulait savoir de quoi il était capable, et accessoirement ce qu'il savait des autres. Alors qu'il allait répondre, son bourreau, un peu distrait, se mit à jouer quelques notes, au plus grand déplaisir de Kyeral... après les "excuses" du vieux vampire, l'homme aux yeux violets se consenti à dire :


*-Tu m'accordes plus de crédit que je ne l'aurais cru ; mais au risque de te décevoir, tu me sur-estime un peu... Mais je suis bien un manipulateur d'esprit, à ceci près que mon seul talent est de parler dans l'esprit de quelqu'un de sorte qu'il soit persuadé qu'il a pensé tout seul ce que je lui souffle.. crois-moi c'est tout un art. Quand à ce que recèle l'esprit des autres occupants de ce manoir... tu peux toujours aller retourner te faire empaler chez ton copain Vlad, ne compte pas sur moi pour te révéler leurs faiblesses, je me réserve ce petit avantage...*

Kyeral ne tenait pas à lui révéler l'étendu de ses pouvoirs, et ne lui donnait qu'une partie qui le satisferait de la véritable nature de ses pouvoirs, histoire de garder quelques atouts au cas où... Mais quand à ce qu'il prononça mentalement en dernier, il s'attendait à quelques représailles musicales de la part de son "ami"...
_________________
Avec moi, vous devez vous méfiez de tout, même de vos pensées...


Revenir en haut
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Jeu 15 Avr - 03:29 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Le vieux vampire fut bien déçu par la réponse que lui offrit son petit jouet du moment. Il s'était attendu à avoir en face de lui quelqu'un de beaucoup plus puissant vu que son frêle physique ne lui permettait pas vraiment de se battre.  En réalité, il avait osé croire que cet homme était en mesure de se défendre à l'aide de son esprit, mais ce qu'il lui révéla, il en doutait. Il ne faut pas oublier aussi que notre cher ami n'avait aucun moyen en tant que tel pour savoir si on lui disait strictement la vérité ou non. Kyeral aurait lui dire n'importe quoi et il s'en aurait peut-être même pas douter... Cependant, sa déception disparut très vite pour être remplacé par une immense plaisir cruel.

- Oh, je vois que mon minable ami, qui possède un ridicule pouvoir de "persuasion", fait son petit rebelle
, dit-il avait un sourire vicieux. Comme tu me désobéis, tu me vois terriblement désolé, mais je n'aurai pas le choix et cette fois-ci ça sera plus long que ma dernière prestation.

Il fit encore une fois son air faussement désolé. Il commença alors à jouer une mélodie qui venait d'une époque vraiment lointaine qui dura quelques minutes. En même temps, il continua à faire la conversation ou plutôt à parler continuellement sans vraiment laisser la chance à Kyeral de dire quelque chose. De toute façon, il devait être plus occupé à oublier la douleur qu'à écouter les platitudes de son tortionnaire.

- Décidément, je croyais qu'on était ami et entre amis on se révèle tous les petits secrets de nos compatriotes... Et puis, pourquoi souffrir pour eux, ça va rien changé pour toi si je les connais plus en profondeur nos petits amis. Au moins que tu préfères endurer la douleur pour les protéger... Je ne comprendrai jamais le monde qui protège des personnes qu'il ne connaisse même pas. Si c'est cela, tu dois être vraiment une bonne personne, un saint comme dirait les chrétiens, pour ne pas me révéler les petits secrets de nos compatriotes tout en sachant ce qui va t'arriver si tu ne réponds pas. Moi, dans ta situation, tu peux me croire que je ne me serait pas gêné à tout dire. De tout façon, pourquoi souffrir pour de parfaits étrangers qui, eux, ils auraient tout balancé si les rôles avaient été échangés? Ça me rappel, il y a quelques années, un simple d'esprit, mais tu aurais dû voir cet homme, j'avais jamais vu un être aussi robuste que lui. C'était toute une pièce d'homme.  Il me semble qu'il se nommait Robert François Damiens ou quelque chose comme cela. Tu en a peut-être entendu parler, il avait été arrêté pour tentative d'assassinat envers le roi Louis XV, mais en fait, il a juste voulu avertir le roi d'être plus proche de son peuple. On le tortura afin qu'il révèle ses complices ce qu'il ne fit jamais et pour cela, il endura un des pires supplices. Si je n'avais pas assisté à tous cela de mes propres yeux, jamais je n'aurais cru cela possible. On l'a d'abord déshabillé et tenaillé avec des pincettes rougies au feu. Par après, il fut attaché pendant cinquante-sept jours à un matelas en crémaillère. Puis, on le fit subir le supplice du feu, par conséquent, ses bras et ses cuisses furent brûler au feu de souffre et là où on l'avait tenaillé, on lui jeta du plomb fondu, de l'huile bouillante et de la poix résine brûlante. Et ce n'est pas finit encore! Vient le moment le plus incroyable et formidable à voir!
On pouvait sentir toute l'excitation que ce souvenir lui faisait, on aurait dit un enfant devant pleins de cadeaux ou de sucreries. Damiens subit, par la suite, l'écartèlement, les cheveux l'ayant démembré pendant une heure en vain, on dut les changer tant il était robuste. Les os des fémurs furent déboités et les deux jambes ramenées le long des côtes. Les quatre chevaux se trouvèrent à tirer parallèlement; les membres s'étendaient, mais sans subir de lacérations. Malheureusement, je crois que le bourreau a finit par avoir pitié de lui, car il lui trancha rapidement les tendons, les quatre membres tombèrent au sol. Puis, lorsqu'on mit ce qui restait de l'homme au bûcher, on pouvait encore voir la poitrine se soulever et les lèvres bouger! N'est-ce pas incroyable !? Et je te le jure que c'est vrai, je n'ai pas assez d'imagination pour créer une histoire aussi magnifique.

V'lane était vraiment quelqu'un qui adorait voir les gens souffrirent et si on n'en était pas convaincu avant, je crois que maintenant, il n'y a plus aucun doute. Rien ne pouvait le déranger, les nombreuses années à rôder sur cette terre l'avait immunisé à toutes les atrocités et il en était venu à aimer cela quoique dès sa naissance, il avait un penchant pour ça.

- Mais, j'y repense. Tu as dis quelque chose tantôt qui me trotte dans la tête. Je dois avouer que tu as piqué ma curiosité. Je serais bien curieux de savoir comment tu penses me faire payer pour ce que je te fais endurer? Toi qui est aussi solide qu'une brindille et aussi terrifiant qu'un poisson rouge...
_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Revenir en haut
Kyeral


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 36
Localisation: Plongé dans vos pensées

MessagePosté le: Sam 17 Avr - 18:52 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Et voilà qu'il remettait ça... Kyeral serra à nouveau les dents alors que son corps commençait à souffrir à nouveau le martyr, à cause d'un homme sadique qui s'amusait à ses dépend... De tels talents seraient utiles, et le frêle vampire s'en souviendrai, même après un tel supplice, savoir où trouver un expert en torture peut toujours se révéler utile...
Puis vint à nouveau un récit des plus barbant sur le passé de ce cher V'lane, ce qui une fois de plus mis les nerfs de Kyeral à rude épreuve... encore une fois il aurait préféré mourir... C'était pas supportable, l'entendre déballer sa vie dans une telle situation... V'lane était vraiment un expert en torture, autant physique que mental... Quand il eut fini, il lui posa une question, et le jeune vampire dut remettre ses idées en place avant d'y répondre, en profitant pour placer juste avant :


*-J'en ai rien à foutre de ces idiots, tu sais... ce que je sais pourrai me servir contre eux, et c'est un atout non négligeable... Quand on découvre un trésor, seul l'idiot le crie sur tout les toits... Je ne protège que mes propres intérêts... Et tu me le payeras mon cher, et ni ma solidité, ni ma capacité à terroriser, n'entre dans l'équation... je saurai être patient, mais j'aurai ma vengeance... sauf si tu te montres assez gentil avec moi, j'oublierais peut-être ce désagréable épisode...*

Kyeral commençait à ne plus supporter cet ordure et ces histoires à la con... certes, une fois passé ce désagréable -et le mot est faible- moment, il ne ferait aucun doute que V'lane se révèlera être un "outil" précieux, car il concevait sans problème que le vieux vampire n'avait rien de bien méchant contre lui, si ce n'est qu'il avait été la victime fortuite de ses envies sadiques...
Le vampire aux yeux violets, lui, en revanche, ferait payer à ce crétin bellâtre, mais une fois un juste retour des choses établit, il entretiendrai peut-être de bon rapport avec V'lane, qui sait ?... En attendant, il profita de ses pouvoirs pour accentuer la graine du doute qu'il essayer d'instiller en V'lane. Usant de son don de persuasion, il glissa quelques mots à son tortionnaire qui ne pouvait pas savoir que Kyeral le manipulait, de sorte qu'il croit avoir penser tout seul :


*Serait-il vraiment capable de le faire ? Il sait manipuler les gens après tout...*

Le vampire allait entendre cela murmurer dans son crâne comme n'importe quelle autre pensée qu'il aurait eu. Un premier pas vers ce que Kyeral espérait être une libération anticipée...
_________________
Avec moi, vous devez vous méfiez de tout, même de vos pensées...


Revenir en haut
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Lun 19 Avr - 02:54 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Après avoir écouté attentivement ce que le jeune vampire lui dit, notre séduisant bourreau resta de marbre et perdit son habituel sourire pour le remplacer par un regard sérieux, mais ce qu'il avait entendu le travaillait à l'intérieur. V'lane resta plusieurs minutes sans bouger perdu dans son esprit. Il repensait aux réponses qu'on lui avait offert et une pensée qu'il avait eu le perturbait quelque peu sans toutefois le laisser paraître.

* Serait-il vraiment capable de le faire ? Il sait manipuler les gens après tout... Hum...*


Il resta ainsi assez longue temps ce qui offrit une petite pause à notre pauvre ami. Puis, soudainement, V'lane sortit de sa torpeur et en même temps, il retrouva son sourire.


* Mieux vaut en profiter pendant que je peux encore m'amuser. Il adviendra ce qui arrivera même si j'ignore ce qu'il me réserve comme surprise de toute façon je ne pourrai pas m'en échapper... Alors, amusons-nous au maximum !*

- Je dois avoué, mon cher ami, que tu m'impressionnes. Je t'avais surestimé. Pour mon grand désarroi, je t'avait pris pour un être pas très futé et bon envers les autres, mais comme tu tiens à garder ce que tu sais des autres pour toi afin de t'en servir contre eux, c'est plutôt fort. Certes, je voulais les informations dans le même but que le tien, mais je sens que je pourrais te torturer très longtemps et tu resterais silencieux comme une tombe. Alors, soit garde pour toi ce que tu sais, je finirai bien par le savoir d'une autre manière de toute façon. Mais saches que je ne deviendrai pas soudainement gentil avec toi dans le seul but de peut-être échapper à ta ridicule vengeance. C'est contre ma nature. Alors profitons en encore un peu tant que je t'ai à ma merci. J'ai la joie de te dire que ce qui s'en vient est pire que mes petites histoires, dont je sais que tu raffoles et la musique que je t'ai fais subir jusqu'à présent.


Puis, il partit à rire sachant ce qui allait arriver. L'antique vampire alla prendre un tabouret qui ne servait à rien et s'assit dessus juste en face de fils métalliques. Pendant tout ce temps, il regardait sa victime avec un de ses regards qui voulait clairement dire« Tu vas tellement détester que tu vas préférer la mort à ça tandis que moi je vais m'amuser comme un petit fou». Évidemment, il fit quelque chose de vraiment débile même venant de lui. V'lane se mit à chanter tout en jouant l'air avec la harpe, mais le problème c'est qu'il chante atrocement mal.En temps normal, le bellâtre possède une voix des plus ravissantes et viriles, mais dès qu'il se met à chanter mieux vaut pour tout être vivant être le plus loin possible de lui.


On peut dire qu'en ce moment, V'lane prenait vraiment son pied. En fait, c'était presque aussi excitant que de faire une partie de jambe en l'air avec une jolie demoiselle. En ce moment, il n'y avait rien de mieux que de voir la souffrance dans les yeux de son jouet et ça lui faisait oublier ses mésaventures de sa journée. Ce terrible supplice dura environ une heure. Bien sûr, il ne chantait pas toujours la même affaire, mais les chansons avaient toutes quelques choses en commun; elle racontait n'importe...

Puis, il se tanna et décida que c'était assez. Il enleva une par une toutes les cordes que Kyeral avait sur lui. Évidemment, V'lane n'endormit par d'une quelconque façon le svelte homme, Par conséquent,le pauvre vampire était conscient et il ressentait toute la douleur quand les fils se retiraient tranquillement de son corps. Lorsque la tâche fut terminée, l'homme au regard d'ambre alla vers une table non loin de lui et récupéra les vêtements de l'autre et les lui laissa nonchalamment.


- Tu vas pouvoir te rhabiller, sauf si tu tiens à te promener ainsi dans tout le manoir...

* J'aurais peut-être pas dû lui redonner ses vêtements finalement... Ça l'aurait été tout de même assez comique de le voir comme ça. Bah la prochaine fois, j'y penserai avant...*


Puis, il alla s'asseoir sur son petit banc et regarda l'autre vampire avec un petit sourire en coin.


- Je t'avertis d'avance au cas où tu ne t'en serais pas encore rendu compte, mais tu risques de ressentir une certaine souffrance pendant un certain temps. Mais, comme t'es un buveur de sang, tu cicatrises plus vite qu'un simple mortel, donc tu ne devrais pas souffrir trop longtemps. De plus, en théorie, tu ne devrais pas garder de séquelles... apparentes tout de moins...


Par la suite, il resta là sur son banc, attendant de voir comment son ami allait réagir, continuant à le fixer avec son sourire en coin.
_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Revenir en haut
Kyeral


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 36
Localisation: Plongé dans vos pensées

MessagePosté le: Lun 3 Mai - 20:46 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

Avec délectation le jeune vampire regarda le moment de léger doute qu'il avait instillé dans l'esprit du vieux vampire, et il fut ravi des flatteries de son congénère... mais la suite de ses paroles lui plut beaucoup moins...
Les atrocités qui suivirent seront passé sous silence pour éviter de choquer les plus jeunes lecteurs, mais disons que ce fut excessivement douloureux, pénible, et que Kyeral dut énormément prendre sur lui pour ne pas hurler... quand V'lane se mit à chanter, on peut vraiment dire que Kyeral lui déchanta, et en plus il en rajoutait en jouant de son instrument... c'était l'horreur... Même barricadé dans les tréfonds de son esprit il sentait quand même la douleur et la voix de son tortionnaire... On peut dire que quand enfin cet enfer prit fin, le vampire aux yeux violets fut soulagé et avait dans l'espoir de ne plus jamais revivre pareille expérience...
Le vampire sembla vouloir faire souffrir jusqu'au bout le télépathe, et avec une lenteur très sadique et douloureuse il libéra le jeune vampire de ses liens métallique, sans l'avoir anesthésié auparavant, ce qui fut une dure épreuve... moins que d'entendre V'lane chanter, c'était sûr, mais quand même... Quand ce fut terminé, le vieux vampire lui conseilla de se rhabiller, ce qu'il allait s'empresser de faire... Kyeral prit les vêtements que son tortionnaire lui lança, et il entreprit de regagner un peu de sa dignité... son corps douloureux ne lui permit pas d'aller bien vite dans son entreprise, et sans le regarder il lui dit d'une voix nonchalante, avec un fond de haine :


-La seule séquelle que je risque de garder mon cher, sera une vive envie de te rendre ce que tu m'as fait... je ne t'en veux pas, j'aurais fait la même chose dans une situation similaire, mais je me dois d'égaliser les scores, sinon ce ne serait pas digne d'un vampire... Une fois que les hostilités seront terminées, je pense qu'on pourra mieux s'entendre... et la torture en combinant tes talents et mes dons donnerait un résultat intéressant... mais nous verrons cela quand j'en aurai fini avec toi...

Il finit de se vêtir, puis il jeta un regard assassin à l'autre vampire, signifiant quelque chose comme "tu vas souffrir ordure", et il essaya de marcher... avec beaucoup de difficulté... Kyeral manqua de tomber, et du faire des efforts pour éviter de trébucher et de s'étaler de tout son long sur le sol... Pour le moment, le frêle vampire ne pensait qu'à une chose : se reposer, et tirer un trait sur cette histoire... tout comme réfléchir à sa futur revanche sur son tortionnaire. Il n'avait pas encore d'idée, mais cela finira par venir, le vampire était assez créatif en général...
_________________
Avec moi, vous devez vous méfiez de tout, même de vos pensées...


Revenir en haut
V'lane


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Sûrement dans votre lit

MessagePosté le: Mar 4 Mai - 18:57 (2010)    Sujet du message: Sans scrupule Répondre en citant

V'lane ne quitta jamais des yeux les moindres gestes que son compagnon faisait, au cas où, il tenterait quelque chose contre sa personne. Cependant, rien ne vint. Il n'eut droit à un regard assassin et à quelques ridicules paroles. Alors, le vampire en conclue qu'il n'avait rien à craindre... en tout cas, pour l'instant. De toute façon, l'autre n'était pas vraiment en état pour faire sa petite vengeance. C'est une des raisons pourquoi V'lane était resté après l'avoir libéré. L'autre était qu'il n'avait pas vraiment peur de sa revanche. Après tout, pouvait-il vraiment faire pire que les atrocités, dont V'lane a déjà subit au cours de sa longue vie. De plus, il voulait voir comment les gens sont après avoir subie la Harpe sacrée. C'est sûr que si Kyeral avait été un mortel, il aurait eu un traitement au peu différent, car les humains sont tellement fragiles. Aucun sang chaud n'aurait supporté ce que le frêle vampire avait eut droit.

Mais bref, V'lane regarda son confrère se rhabiller et ne réprima nullement son sourire pour ne pas dire son rire lorsqu'il vit la démarche de l'autre. À aucun moment, le sadique vampire n'eut l'idée d'aider son ami même quand il voyait que Kyeral avait des difficultés. Au contraire, V'lane resta bien assis sur son petit banc sans bouger, il observait et pensait. Ses réflexions étaient surtout sur le comment les dons de télépathe pourrait lui être utile puisqu'il ne pouvait qu'insérer des "pensées parasites" dans l'esprit de la victime et peut-être aussi lire ce qu'elle pensait. Par conséquent, rien de franchement utile... Peut-être qu'après avoir eu droit à sa soit-disant revanche, il comprendrait mieux, mais pour l'instant, il ne voyait vraiment pas comment.

Puis, soudainement, le séduisant vampire se leva et alla vers la sortie. Cependant, lorsqu'il arrive près de Kyeral, il le poussa légèrement comme pour lui dire: « Pousse toi, tu es dans mes jambes. » et il partit sans jeter un regard en arrière. Il aurait très bien pu le contourner, mais non, il préférait faire sa grosse brute épaisse. Par contre, juste avant de s'en aller, il s'arrêta et dit au svelte homme sans le regarder
:

- Je pars de ce manoir, mais ne croit surtout pas que je pars, car j'ai peur de ta futile vengeance. Au contraire, j'ai faim, donc je vais me chercher un repas digne de ce nom... Profite de mon absence pour préparer ta "revanche", je suis bien curieux de la voir
, dit-il en partant à rire.

Par la suite, il prit le chemin vers les sous-terrains pour rejoindre le cimetière. Il était persuadé que cette fois-ci, il réussirait à trouver la bonne sortie. Cependant, il ignorait qu'un joyeux petit comité d'accueil l'attendait de l'autre côté.


(Suite avec V'lane au cimetière ---> L'heure de la vengeance a sonné...)

_________________
Le sexe et le meurtre, il n'y a rien de mieux que ça dans la vie.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:35 (2017)    Sujet du message: Sans scrupule

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Manoir -> Salle de torture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com