Le manoir caché Index du Forum
Le manoir caché
Bienvenue dans un manoir caché dans une sombre ville dévastée par des meurtres en tous genre. À vos risques et périls de venir y habiter
 
Le manoir caché Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Manoir -> Sous-sols
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 15:59 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Milan les ayant lâché et Vidomina les menant vers les cachots, Syra trouvait que ça se passait étonnement bien. L'aristocrate acceptait - peut-être bien malgré elle - qu'un homme soit sous son toit. De plus, elle s'était trouvé un majordome ce qui devait compenser pour Bhaal non?
Descendant dans les cachots tout juste derrière la vampire, Syra sentit son sang bouillir dans ses veines et sa bouche devenir pâteuse. C'était ici même qu'elle avait terminé sa transformation et qu'elle avait fini par accepter son sort. Ici même qu'elle était officiellement entrer dans le monde des vampires. Ici même qu'elle avait perdu son humanité.
Elle ferma les yeux, inspira profondément et serra sa poitrine de son poing. Elle ne voulait pas se remettre à pleurer et de remettre en question son choix. Elle ne voulait pas être à nouveau confronter à ça. Elle voulait juste oublier qui elle était et faire comme si de rien n'était pour ne pas se faire du mal pour rien. Mais Vidomina ne l'avait pas aider en l'emmenant ici.
Elle aurait voulu faire demi-tour, mais laisser l'homme seul avec l'aristocrate ne lui tentait pas. Elle était vampire depuis plus longtemps qu'elle et tuer un homme ne devait pas lui causer le moindre remord. Pour elle cependant, c'était plus compliqué; elle n'était pas encore habituée avec ses désirs malsains et selon elle, un meurtre restait un meurtre, même si ce n'était que pour se nourrir. Oui elle avait déjà tué, ça elle l'acceptait, l'affirmait même, mais il y avait une différence entre un meurtre gratuit et ceux de protection ou de vengeance.
Continuant à suivre l'aristocrate, elle appréhendait le moment où elle allait se retrouver devant la cellule qu'elle avait occupé.
T'en fais pas, tu saura te contrôler, tu l'as déjà fait. Et puis, si t'y arrive pas, je le ferai... encore.
Merci.
Pourquoi tu t'en fais pour ça? J'en ai rien à faire de cette foutue cellule moi. Écoute-moi; donne-moi ta place, je le tut et je nous nourris. Ça finis là.
La ferme Drake! La ferme, la ferme, la ferme! Tu ne tueras personnes tant que je ne te dirai pas de le faire c'est comprit!
Syra entendit sa sœur gronder, mais elle n'ajouta rien. Syra fit de même, leva les yeux au ciel et continua de suivre Vidomina qui cheminait lentement, mais surement vers sa cellule. Cependant et heureusement, Vidomina n'alla pas jusque là. Elle choisit une cellule - probablement au hasard - l'ouvrit et fit entrer Bhaal à l'intérieur avant de fermer et verrouiller la porte. Elle repartis ensuite.
Restant là, face à l'homme, Syra ne comprenait pas pourquoi elle ne partait pas. Pourquoi elle restait face à lui, immobile et incapable de quitter son regard.
Elle fronça les sourcils et s'appuya contre le mur face à la cellule avant de se laisser choir sur le sol. Elle resta ainsi, immobile pendant un certain temps, le regard toujours dans celui de l'humain, puis se décida à parler.

- Qui es-tu? Je ne veux pas savoir ton nom ou d'où tu viens, je veux savoir qui tu es vraiment. Quel genre d'homme tu es. Tu nous as dit, et il est évident, dit-elle en baissant le regard vers l'épée que Bhaal lui avait donné, que tu es un assassin, mais je veux en savoir plus... savoir pourquoi je me sentirais mal de te savoir mort. 

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Jeu 21 Jan - 17:26 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Sep - 15:59 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 16:05 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Sans se poser plus de questions, l'assassin suivit la vampire jusqu'au sous-sol.
Syra était toujours là, et Bhaal ne su retenir quelques regards furtifs vers la demoiselle qui faisait remonter tant de souvenir dans son esprit...
La porte d'une cellule s'ouvrit, et l'homme y entra sans même prêter attention à ce qui l'entourait.
Il ne fut pas étonné de voir Vidomina refermer la porte derrière lui, mais quel ne fut pas sa surprise de constater que syra était toujours là...
Il se laissa tomber sur le lit, s'asseyant avec un soupir de soulagement sur le matelas. Enfin un peu de repos...
Mais une question posée par la vampire se fraya un chemin dans son esprit.
Détachant sa cape, il s'allongea dessus, bras étendu, ses yeux d'émeraude se fermant un instant et ne laissant entrevoir qu'un instant sa profonde tristesse, avant de reprendre un air impassible, le regard posé sur le plafond, perdu en parti dans ses souvenirs...


-Qui je suis ?... Répéta-t-il, comme s'il cherchait à s'en rappeler. Je ne sais plus qui je suis... ni se qui retient ta main, pourquoi tu ne veux pas me tuer. Sans doute parce que je n'ai pas toujours été comme ça... Il se blottit dans sa cape, son regard perdu vers Syra, mais voilé par le regret. Je n'ai pas choisi la voie du meurtre... Il... il avait tué la femme que j'aimais, je... Bhaal ne parvint pas à terminer sa phrase. Après un court moment, il continua. Tous me regardait comme un assassin, la crainte et la rancœur se lisait dans leur yeux... Je n'en pouvais plus, comment oublier ça alors que tous me reprochait un crime que j'avais commis aveuglé par la rage, et que je regrettais de tout mon cœur... J'ai brûlé mon village... Des flammes semblaient brûler dans ces yeux, acte l'ayant marqué à vie. Je suis parti pour oublier... Ne plus souffrir... Les larmes commencèrent à perler sur ses joues. Il ne ressemblait plus à un assassin redoutable... Je ne veux plus de cette vie !... Pouvoir être en paix avec mon passé...

Il n'arrivait plus à parler, faire face à son passé était trop douloureux...
Se servant de sa cape comme couverture, il se tourna sur le coté, et essayait de masquer ses sanglots, refusant que Syra le voit ainsi, en train de pleurer et de souffrir.
Mais c'était inutile, et il le savait, pourtant, il avait honte de ses larmes...

_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 00:08 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Syra ne réagit pas à ses dires. Elle ne dit rien et son visage resta de glace. Pourtant, en elle, elle sentait naître un sentiment étrange; la compassion. Elle aussi avait tué et elle aussi avait été rejetée par les autres, mais c'était profondément différent; lui c'était par amour qu'il avait enlevé la vie et elle par vengeance. Mais ça n'expliquait pas pourquoi elle ne voulais pas qu'il meurt. Elle avait soif, mais ne se permettrait pas de le vider de son sang. Elle n'avait que faire de lui, mais ne se résoudrait pas à le laisser seul. Elle ne le connaissait pas et pourtant elle veillait sur sa sécurité.
Ça n'a pas de sens.
Bien des choses on peut de sens dans la vie. Il faut juste savoir vivre avec.
Oui, mais c'est compliqué là... je le connais même pas!
Bin... en théorie... vu qu'il t'as donner son nom et t'as dit à peu près comment c'était déroulé sa vie...
La ferme!
Pourquoi tu me dit toujours de la fermer à moi?! Je commence à en avoir marre!
Parce que tu dis toujours des choses qui ont pas rapport ou qui me mettent en rogne!
Du calme...
Non! Elle me cherche! Elle va y goûter! Amène-toi! Aller amène-toi!
Syra ne pu résister à l'appel et poussa Flys à la Surface pour fondre sur Drake. Prête, sa sœur aux yeux rouges l'accueillit avec un semblant de coup de poing énergétique. Syra esquiva et envoya un pied d'énergie vers Drake. Celle-ci s'éloigna en bondissant et plongea son regard dans celui de sa sœur qui resta immobile devant elle.
Tu vas y goûter! Tu vas voir à quel point je peux être...
Arrête de parler et viens!
Drake gronda sa colère et bondit en avant. Magiquement, une épée apparue dans sa main immatérielle. Il en fut de même pour Syra qui bloqua l'attaque. Elles échangèrent des coups, mais jamais l'une d'elle ne prit le dessus. L'une était tout simplement excellente et l'autre en colère.
Cependant, il n'en était pas de même pour Flys. Poussée à la Surface avec une telle force, elle eut de la difficulté à assimiler le corps. Son énergie était mal répartit et c'était comme si tout était retourné. Elle se pencha en avant, crispa son visage et lâcha un râle de douleur tellement intense qu'elle se fit peur elle-même. Elle plaqua ses mains sur ses tempes et tentant d'éloigner le mal de crâne qui l'assaillit, mais la reprise du corps et le combat de ses sœurs lui rendait la tâche difficile. Elle se coupa donc des deux autres, n'entendant plus que des murmures provenant du fond de son esprit, et se radossa au mur. Elle avait les yeux fermés et sa respiration était rapide, sifflante et douloureuse.
Lorsque finalement son énergie retrouva la place qui lui revenait, le calme s'insinua en elle. Elle sentait son corps lourd et elle était fatigué. Soudain, elle se rappela où Syra était et ouvrit les yeux.
Ses yeux d'un blanc de neige tombèrent dans ceux verts du «prisonnier».

- Dé... Désolé, souffla-t-elle comme elle pu et, ne s'étant pas forcé pour ressembler à Syra, d'un ton totalement différent du sien. Je... je ne me sens pas bien. Un mal de tête qui m'a prit par surprise. T'inquiète pas c'est pas à cause de mon... vampirisme. Ça m'arrive parfois.

Elle avait dit la dernière phrase avec une telle colère qu'elle pensa que ses sœurs l'avait sentit. Elles avaient ralentit leur croisement d'énergie, mais ne s'était pas arrêter pour autant.  

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:48 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 08:27 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Les sanglots cessèrent peu à peu. Jamais l'homme en noir n'avait parlé de ça à quelqu'un...
D'un revers de manche, il essuya ses joues, encore humides du passage de ses larmes...
Il s'en voulait d'avoir ainsi pleurer... Autrefois il ne cachait pas ses pleurs, il exprimait sa tristesse, mais celui lui semblait si lointain, qu'il n'en était pas certain...
Le temps avait effacé presque toute sa mémoire, hormis les pires moments...
Mais quand il pensait à Syra, quand il la regardait... il oubliait... son passé s'effaçait...
Pourquoi, il n'aurait su le dire, et cela le troublait profondément...
Bhaal se leva, et plia sa cape, avant de la poser sur le matelas, dans le but de s'en servir comme oreiller.
L'homme en noir se tourna vers Syra, et constata un changement de ton, et aussi de la couleur de ses yeux...
Il fit abstraction de cela -les explications viendraient sans doute plus tard- , et lui répondit :


-Je vois. Et bien, ça m'a fait plaisir d'en parler à quelqu'un. Cela fait trop longtemps que je porte ce fardeau... Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi je te l'ai confié. C'est vrai, on ne se connait pas depuis très longtemps...

Un petit miroir était accroché au mur, et Bhaal se plaça devant.
D'un geste de la main, il repoussa les cheveux qui masquait en parti son visage, dévoilant sa cicatrice...
Longue balafre lui traversant la moitié du visage, il évitait de la regarder, mais il était décidé à l'affronter...
Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu son visage, et pendant un long moment il resta ainsi, plonger dans ses pensées face au reflet de lui-même...
Puis il se tourna vers son lit, et se laissa choir dessus.
Son regard passa vers Syra, et lui dit :


-Je suis marqué à jamais par mon passé... Il marqua une pause, avant d'ajouter, plus bas : Valas... C'est mon vrai nom...

Il ferma les yeux, hésitant à croiser à nouveaux le regard de Syra...
_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 20:39 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Flys acquiesça aux paroles de l'homme, mais se repencha immédiatement en avant. Son énergie n'était pas totalement bien répartie et cela lui donna des nausée. Elle resta ainsi pendant un moment, à tenter de calmer sa respiration, puis se surprise à entendre Bhaal lui parler. Brusquement - trop brusquement parce qu'un haut-le-cœur menaça de submerger sa bouche - elle se redressa pour regarder l'homme. Il lui dit son nom. Son vrai nom.

- Et mon vrai nom à Moi c'est Flys.

Aussitôt cette phrase sortie, elle s'en voulu à mort. Elle détourna le regard, s'attendant à tout moment à entendre Syra récriminer. Elle resta dans l'attente pendant près de vingt secondes avant de se souvenir qu'elle s'était coupé d'elles. Elles ne pouvaient donc ni entendre ni voir ce qui ce passait hors du corps. Elle soupira, dans l'espoir que Bhaal... ou plutôt Valas n'appelle pas Syra par son nom à elle. Elle se poserais alors bien des questions.
Elle ramena son regard à l'homme, mais lui laissa à peine le temps d'apercevoir ses yeux qu'elle se détourna aussitôt. Elle se concentra alors sur les énergies de ses sœurs et se rendit compte qu'elles n'avaient toujours pas terminé de s'affronter. Elle soupira profondément, se redressa contre le mur et regarda l'homme. Si elle n'avait pas d'autre choix que de lui parler pour passer le temps...

- Est-ce que tu veux quelque chose? À manger ou autre chose? 

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:51 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 21:49 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Quand il entendit Syra lui donner elle aussi son vrai nom, Bhaal -ou plutôt Valas- compris alors ce changement de ton et de couleur d'yeux signifiait sans doute qu'elle n'avait pas qu'une seule personnalité, ou quelque chose comme ça...
L'homme en noir se redressa, évitant de la regarder.
A ce moment précis, on aurait cru un autre homme... Ses cheveux ne masquaient plus son visage, son visage exprimant clairement ses émotions -de la tristesse dans ce cas- , sa voix était un peu plus douce, et sans sa cape, il paraissait moins sombre...
Ce n'était plus un cruel et sibyllin assassin qui était dans la cellule sous les yeux de Flys, mais un jeune homme triste et sensible, qui avait vécu des choses bien trop dur...
Quand Flys lui demanda ce qu'il voulait, il lui répondit avec une douceur bien surprenante :


-J'aimerai un peu d'eau, et... je voudrai que tu restes encore un peu avec moi... Il hésita un instant, avant de plonger son regard dans celui de Flys. Remercie Syra de m'avoir écouter, s'il te plait...

Il eut du mal à détacher ses yeux d'émeraude de ceux de Flys, et espérait lui avoir fait comprendre qu'il avait deviné qu'elle n'était pas vraiment Syra...
La vampire avait sans doute pu voir dans le regard de l'homme un véritable changement... Ses envies de meurtres avait disparu, remplacé par une gentillesse presque déconcertante...
Il alla de nouveau devant le miroir, se regardant avec une expression indéchiffrable sur le visage...


*Je me suis enfin débarrasser de ce mal qui me rongeait... Il reviendra, je le sais, mais je ne le laisserais pas faire...* Pensa-t-il, avant d'aller s'allonger de nouveau...
_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 22:40 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Flys entendit les demandes de Valas et se leva pour aller lui chercher quelque chose à boire, mais, au moment de se mettre sur ses pieds, s'immobilisa. Il lui avait parler de Syra comme d'une autre personne... comme d'une autre personnalité. Elle écarquilla les yeux de stupeur et de peur et retomba contre le mur.
Comment il avait découvert? Comment est-ce qu'il avait su? Comment? Flys en resta bouche-bée, médusée et immobile. Incapable de faire le moindre geste. Elle le regarda droit dans les yeux et y vit quelque chose qu'elle n'aurait jamais voulu apercevoir; la compréhension. Il le savait vraiment. Elle retomba sur le sol, les membres tremblants. L'homme se détourna d'elle, mais elle ne le quitta pas des yeux pour autant.
Elle sentit soudain les énergies de ses sœurs plus forte que tantôt. Elles avaient arrêté leurs croisements et se posaient des questions. Flys lâcha un léger soupir; elles n'avaient rien entendu. Il ne fallait pas qu'elle y pense. Il fallait qu'elle mette se qu'elle venait de vivre de côté. Il fallait tout oublier...
QUOI!!! Il sait que t'existes!!
Flys ferma les yeux de douleur car Syra avait envoyé son message avec tellement de force et de colère qu'elle l'attaqua. Mais elle n'arrêta pas là. Pour la punir, Syra - même Drake s'y mise aussi - lui envoya de puissantes ondes d'énergie. Elle s'attaquèrent à ses pensées lui procurant un tel mal qu'elle se mise à pleurer. Elle se pencha en avant, le visage toujours crisper par la douleur et s'étendit sur le sol avant de se rouler en boule.

- Arrête Je t'en supplies! Gémit Flys, trop faible pour le penser. Ce n'est pas de ma faute...

Oh que si c'est de ta faute! Pourquoi tu lui as dit ton nom?!

- C'est sortit... tout seul, dit-elle en retenant un nausée.

Alors ça aussi ça sort tout seul dans ce cas!
Et Syra lui envoya une vague d'une telle ampleur qu'elle faillit s'évanouir. Lorsque la vague fut passée, Flys  cru le calvaire terminé, mais Syra n'en resta pas là et lui envoya une autre vague tout aussi puissante. Flys crispa son visage de douleur et planta ses ongles dans son cuir chevelu pour en retirer le mal. Cela ne réussi cependant pas à empêcher le gémissement de douleur de sortir d'entre ses lèvres. Elle aura voulu lâcher un cri, mais cela aurait inévitablement attiré quelqu'un d'autre que Valas.
Syra paru alors satisfaite. Elle repoussa brusquement Flys de la Surface. En reprenant le contrôle, Syra essuya les larmes de Flys, se leva lentement et reporta son regard sur Bhaal. Son regard noir, non seulement par la couleur, mais aussi par la colère qu'elle ressentait, était posé sur lui en signe d'avertissement. Elle tourna alors le regard vers l'escalier et fit mine de s'en aller.  

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:53 (2010); édité 3 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Ven 25 Sep - 12:06 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Valas ne compris pas tout de suite ce qui se passait, commençant à somnoler quand il entendit des gémissements de douleur...
Il se tourna vers Flys, et se leva, complètement paniqué, puis se jeta contre les barreaux.
La porte fermée l'empêcha d'approcher de plus près, et l'homme la frappa avec l'énergie du désespoir, des larmes de peur et de peine s'échappant de ses yeux vert émeraude...


-NON !

Il essaya de ne pas crier trop fort, mais ne pu se retenir... Quand Flys essuya ses larmes, Valas relâcha la porte et chancela.
L'homme comprit tout de suite que Syra était de retour ; il le vit dans son regard, tout comme la colère...
Terrifié, non pas par Syra mais par sa ce qu'il venait de faire, il recula. Pourquoi n'avait-il pas gardé ça pour lui, et éviter ce que Syra avait fait à Flys...
Se retournant, il dit à Syra, espérant qu'elle l'entende :


-Je l'aurais deviné même si elle ne m'avait pas du son nom. J'ai tout de suite su que ce n'était plus toi quand j'ai vu ses yeux. J'aurai pu penser que Syra n'était pas ton vrai nom, tout comme Bhaal n'a jamais été le mien, mais elle n'a fait que confirmer mes doutes... Il serra les dents pour ne pas pleurer à nouveau. C'est ma faute ! Je lui ai dis mon vrai nom, elle n'a sans doute pas fait exprès de me donner le sien !

Il se retourna pour crier cette dernière phrase... Se sentant impuissant, il tomba à genou, regardant le sol.
Quelques gouttes tombèrent sur le sol, le regard troublé de Valas se posant sur ses mains, qui tremblait un peu...


-Je... non, fais comme tu veux... Je ne mérite pas que tu me regarde... je fais toujours souffrir ceux que j'aime, sans le vouloir... Excuse-moi...
_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Ven 25 Sep - 16:01 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Syra s'immobilisa dans sa démarche pour écouter la complainte de l'homme. Elle n'exprimait plus aucunes émotions. Son visage était fermé à tout ce qui se passait à l'extérieur. Elle ne faisait que penser à ce que Flys avait fait. Comment avait-elle pu faire ça? Comment avait-elle pu se mettre en danger en révélant ça? Pourquoi? Syra n'aurais su le dire et Flys n'aurait pu lui répondre car elle l'avait enfermé dans sa conscience. Elle ne pouvait plus rien faire, ni bouger, ni parler, ni penser, ni entendre, ni voir. Rien. Elle était bloquée.
Syra ne réagit même pas quand Bhaal hurla et encore moins quand elle constata qu'il pleurait. Mais quand il lui dit qu'il ne la méritait pas, elle tourna à moitié sa tête pour le regarder du coin de l'œil. Elle resta sans rien dire et faire pendant un moment puis revint vers l'avant.
Sans plus porter attention à l'homme, elle continua son chemin. Au moment de monté l'escalier elle s'arrêta et porta son regard vers une table à sa droite. Là, Vidomina avait déposé ses affaires qu'elle lui avait subtilisés. Elle se dirigea donc vers elle et s'arma de ses affaires; un couteau dans chaque manche, deux sur sa ceinture en plus de ses poignards en L et, bien entendu, son épée qu'elle enfourna dans son dos.
Au moment où elle mise ses poignards dans leur étui au bas de son dos, son regard se posa sur Sacrifice, l'épée de Bhaal, qu'elle portait encore à sa hanche. Elle gronda, détourna le regard et s'avança vers l'escalier. Du coin de l'œil elle aperçu soudain une gourde. Elle ramena son regard vers elle, hésita pendant trois secondes puis s'en saisit. Elle monta l'escalier en trombe et déboula dans le hall désert. Elle resta sans bouger pendant un moment puis tourna le regard vers l'escalier. Elle soupira, le monta lui aussi et s'arrêta sur le palier.
Elle avait le choix; ou elle continuait son chemin et allait s'enfermer dans sa chambre pour réfléchir, ou elle entrait dans la cuisine. Elle hésita un moment avant de soupirer puissamment et de pénétrer la salle déserte. Elle posa son regard sur l'armoire de sang de Vidomina, mais comme elle était fermée à clé, elle ne pouvait pas vraiment l'ouvrir à moins de caser le cadenas... ce qui n'étais pas tout à fait envisageable.
Elle soupira donc à nouveau et reporta son regard sur un sceau d'eau. Elle resta immobile, à le fixer, puis se décida et alla remplir sa gourde. Lorsqu'elle fut pleine, elle se leva et tourna les talons. Sans se presser, elle descendit l'escalier du premier, se dirigea vers celui des cachots, mais s'immobilisa sur le pallier. Elle resta pensive pendant un instant et, déglutissant avec peine, se mise à descendre lentement l'escalier.
Elle soupira encore, mais poursuivit son chemin. Lorsqu'elle arriva en bas, elle s'arrêta pour la énième fois et se demanda si elle faisait bien. Elle entendit un sanglot et cela la décida. Elle s'avança vers la cellule, saisissant une chaise au passage, et s'arrêta devant Bhaal. Elle humidifia ses lèvres, hésitant à lui parler. Elle décida donc de ne pas le faire et s'approcha de la porte de la cellule pour tendre la gourde d'eau à l'homme.
Elle le vit alors lever le regard vers elle et elle soupira encore. Elle n'était plus en colère. Juste qu'elle ne ressentait plus aucunes émotions. Son visage était inexpressif. Pourquoi est-ce qu'elle ne lui en voulait plus? Pourquoi est-ce que, même si elle savait qu'il savait, ça ne la dérangeait plus tant que ça?
Elle avait une petite idée, mais ne voulais pas se l'avouer.  

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:56 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Ven 25 Sep - 17:10 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Valas ne savait plus quoi faire, plus quoi dire, plus quoi penser... Syra partait, et il ne pouvais pas la retenir...
Il la regarda une dernière fois, complètement abattu, avant de la voir disparaitre, entendant chacun de ses pas sur le sol de pierre, qui se détachait dans le silence de son cœur...
Difficilement, il se releva, les yeux baissés, voilé par l'incommensurable peine qui l'enserrait, et se dirigea lentement vers le lit.
Un éclat vert attira un instant son regard. Le miroir...
Valas s'arrêta un instant, se reflet lui renvoyant l'image d'un jeune homme brisé. Mais plus de désir de vengeance.
Il n'y avait plus que le regret et la tristesse dans son regard, dans ses yeux d'émeraude qui avait vu, impuissant, Syra partir...
Qui avait vu la dernière lueur d'espoir qui renaissait disparaitre par sa faute...

Les larmes ne servaient plus à rien. Il lui fallait dormir, récupérer, effacer l'amertume du départ de Syra...
L'assassin ne l'aurais jamais avoué, mais il avait espéré aimer de nouveau, en revoyant ses yeux noirs se plonger dans les siens pour la première fois...
Ses yeux qui l'avait regardé avec colère, avant de partir loin de lui, loin de son cœur à nouveau brisé...
Les griffes du sommeil alla enserrer son esprit, quand un écho lointain lui parvint. Bruit de pas venant du couloir.
Valas cru d'abord que ce fut un rêve, mais ses yeux se posèrent sur la porte et l'émeraude croisa le jais...
Elle étai là. Elle le regardait, impassible, assise en face de lui, tendant vers lui une gourde rempli d'eau.
Il hésita, son regard fuyant comme s'il redoutait que ce ne fût qu'une illusion, et se leva finalement, ses pas incertains le menant finalement devant la femme qu'il avait espéré connaitre, et peut-être... aimer ?...
L'homme en noir prit doucement la gourde, évitant de la regarder, par peur de ce qu'il pourrait y voir...
Se retournant, il allait retourner vers son lit, quand il fit volte-face. Sa main commença à se tendre vers Syra, inspira pour lui parler, mais son regard incertain croisa son regard toujours aussi impassible, et il se mordit la lèvres inférieur, retenant ses paroles.
L'eau coulant dans sa gorge lui fit un bien fou... Assis en face de la vampire, sur le matelas de son lit, son regard alla sur le miroir, avant de retourner sur elle.
Il finit par demander, sa voix à la fois douce et hésitante :


-Pourquoi ?...
_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Ven 25 Sep - 17:45 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Bhaal prit finalement sa gourde et Syra s'enfonça dans sa chaise. Elle croisa ses bras et regarda l'homme qui se retourna vers elle. Il semblait perdu, hagard. Il avait l'air de vouloir parler, mais aucuns mots ne sortit. Il but de l'eau et s'assit sur son lit. Il fuyait son regard. Il ne voulait pas la regarder. Pourtant, elle, son regard était fixé sur lui. Elle ne le quittait pas d'une pupille. Elle voyait chacun de ses gestes et remarqua bien vite qu'il était mal à l'aise.
Pourquoi est-ce qu'elle le regardait comme ça? Pourquoi est-ce qu'elle restait là? Pourquoi est-ce qu'elle ressentait ça, bordel ?! Elle ne pouvais se répondre que par une seule réponse, mais une réponse qu'elle fuyait, qu'elle cherchait obstinément à ignorer. Qu'elle ne voulait pas s'avouer.
Bhaal lui posa alors une question; pourquoi? Un mot. Un simple mot, mais un simple mot qui la déstabilisa. Elle afficha pour la première fois une totale incompréhension. Elle ne savait pas ce qu'il entendait dire derrière ce mot et elle ne savait quoi lui répondre.
Pourquoi. Pourquoi quoi?
Bougeant pour la première fois depuis deux bonnes minutes, elle papillota et soupira, se redressa sur sa chaise et décroisa ses bras avant de se pencher en avant.

- Pourquoi? Cracha-t-elle. Je pourrais te dire que c'est parce que j'ai pitié. Je pourrais te dire parce que je suis poli et que j'apporte ce que l'invité que t'es demande. Je pourrais te dire plein de truc, mais je crois pas que c'est ce que tu veux entendre. Alors je vais te dire le vrai pourquoi.

Syra se pencha encore en avant pour être plus près de la grille.

- Tu connais maintenant mon secret le mieux garder et je ne veux pas que tu le dises à qui que ce soit. Je te surveille voilà pourquoi. Je vais être sur tes talons tout le temps et même si t'es seul dit-toi que je te regardes quand même. Je ne te perdrai jamais de vue même si je suis à des lieux de toi. Et si un jour ça t'échappe...

Elle ne termina pas sa phrase, laissant le loisir à l'homme de le faire tout seul. Elle se redressa dans sa chaise - faisant ainsi cliqueté ses couteaux - et recroisa ses bras. Ses yeux étaient encore et toujours plantés dans les siens. Des yeux qui n'arborait plus d'expression encore une fois. Le silence perdura, mais cela ne dérangea pas la femme. Elle avait du temps à perdre. Cependant une pensée vint briser sa concentration et faire apparaître de la tristesse dans son regard.
Si pour se protéger elle devait le tuer, elle n'aurait pas le choix. Mais elle ne voulait pas faire ça. Elle aimait bien cet homme et le savoir mort... simplement penser qu'il pourrait mourir de sa main lui serra le cœur. Elle détourna le regard pour la première fois, les fixant sur ses bras croisés.  

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:57 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Dim 27 Sep - 20:01 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

L'incompréhension se lut sur le visage de Syra, sans doute était-elle déconcerté par la naïveté de la question... Ou part ce qu'elle ne pouvait pas donner de réponse à l'assassin, quand bien même aurait-elle compris la question qu'il lui posait...
Il cru un instant qu'elle ne lui répondrait pas, et son regard trahis ses pensées : il cru qu'elle ne lui répondrait pas, et qu'elle partirai à nouveau...
Mais quand elle lui répondit, Valas tressaillit, surpris de l'entendre lui répondre.
Sans un mot, il l'écouta, aucune expression lisible sur son visage ; il écoutait, impassible, le regard tourné sur le coté.
Quand elle eut fini, il resta un instant sans bouger, hormis sa poitrine qui se soulevait lentement au rythme de sa respiration.
Ses yeux se fermèrent un instant. Ses mains tremblèrent légèrement. Et quand il ouvrit les yeux, et les tourna vers Syra, un mélange de colère et d'une autre émotion indéchiffrable se plongeant dans les siens.
Il se leva, son corps tremblant, les poings serrés, luttant pour retenir ses larmes.
Pendant un moment, il se mordit le coin de la lèvre pour ne pas laisser échapper ses paroles, puis l'homme en noir finit par dire à la femme assise en face de lui, un ton de reproche dans la voix :


-Comment oses-tu me dire ça ! Je... je... Il ne trouvait pas ses mots, et resta un instant hésitant, avant de continuer. Je tue tout ceux qui croisent ma route et m'adressent la parole, et tu crains que je révèle ton secret... Il recula d'un pas, la déception dans le regard, ainsi que l'incertitude. Je ne peux pas le croire... Je ne veux pas le croire ! Je cache jusqu'à ma propre identité, et tu penses réelement que je vais révéler ton secret ?! Tu n'es pas sincère... ni avec moi, ni avec toi-même... Il se calma un peu, sa voix redevenant douce mais le reproche y était encore perceptible. Dans tes yeux j'ai revu l'espoir de revivre à nouveau... l'espoir qui s'est éteint avec ma tendre Danyfae... Je serai incapable de te tuer, de te faire du mal, et tu crois que je pourrai te trahir ainsi ?... Non... Tu es en colère parce que j'ai découvert ton secret, tu pourrais me tuer, et pourtant... tu restes...

Valas se tut, et seul la tristesse et l'incertitude était encore perceptible dans son regard. Il se tourna, et s'allongea sur le lit, prenant sa cape roulée en boule comme oreiller.
Son regard était invisible aus yeux de Syra, mais en silence il pleurait, sans qu'elle ne le voit ou le devine. Après un instant, il lui dit, masquant du mieux qu'il pouvait son immense peine :


-Soit honnête, ou part... Mais arrête de me torturer...
_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Lun 28 Sep - 02:11 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Surprise, Syra redressa vivement la tête quand Bhaal l'accusa. Elle était sur le point de lui lancer une réplique salée du genre: «Comment j'ose? Il s'agit de ma vie gros bêta!» Mais se retint non seulement lorsqu'elle se rappela qu'elle était désormais vampire et que mourir ne devrais pas l'inquiéter et aussi lorsqu'il s'expliqua.
Il avait raison. Il était un meurtrier renfermé. Jamais il n'aurait simplement discuté avec qui que se soit d'autre chose que de meurtre et il savait garder un secret, lui qui l'avait fait pendant si longtemps. Mais elle avait quand même de la difficulté à le digérer.
En face de elle, Bhaal tremblait, non pas de froid, mais de colère. Elle savait ce que c'était. Elle avait déjà, plusieurs fois dans sa vie ressentit ce genre de colère et savait qu'il faisait un effort colossale pour ne pas se projeter dans les barreaux. Il était en colère parce qu'elle l'avait sous-estimer. Une colère qu'elle ressentait souvent. Elle remarqua alors quelque chose d'autre dans son regard; non ce n'était pas pour ne pas se projeter sur les barreaux... c'était pour s'empêcher de pleurer. Il était triste, mais aussi en colère contre elle qui l'avait cru incapable de tenir sa langue.
Elle resta cependant encore plus surprise quand il lui dit qu'elle n'était ni sincère avec lui ni même avec... elle-même. Elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire. Pas honnête avec elle même? Que voulait-il dire? Qu'elle ne s'avouait pas des choses?
Syra baissa le regard et soupira lentement.
Bhaal lui dit qu'elle était celle qui avait éveillée son espoir. Elle releva la tête et le regarda droit dans les yeux. Des yeux dans lequel elle pu discerner des sentiments en conflits d'intérêt; la colère mais aussi... l'amour. Alors c'est qu'il l'aimait vraiment. Il l'aimait.
Aimait.
Il ne pourrait donc jamais la tuer, comme il le lui disait. Et elle elle lui avait dit qu'elle le ferait s'il parlait. Elle inspira profondément et baissa le regard avant de le détourner... et de l'entendre dire que, malgré le fait qu'elle pourrait le tuer pour sa sécurité, elle restait. Elle le laissait en vie. Elle inspira à nouveau et relâcha puissamment toute son air, ce qui dura un bon dix secondes. Elle releva la tête et, lui coupant la parole, il lui dit d'être honnête... ou de partir.
Honnête? Il voulait qu'elle soit honnête? Alors soit.

- J'ai peur. Voilà pourquoi. J'ai peur de ce que les gens vont penser de moi, dit-elle en retenant des larmes. Elle est folle, diront certains. Elle est complètement dégentée dirons d'autres... et je ne veux pas qu'on disent cela de moi. J'ai beau être une meurtrière sanglante, j'ai un cœur. J'écoute ce que les gens disent. Ceux qui l'ont su par le passé m'ont fuis à la première occasion, me traitant de malade, me traitant de monstre et de démon. Par colère elle les a tué. Je n'ai pas pu la retenir. Elle n'aime vraiment pas qu'on la sous-estime et encore moins qu'on la traite de folle et quand elle est en colère il est difficile de la retenir, avoua-t-elle à brûle-pourpoint. J'ai peur des autres.

Syra rabaissa le regard et laissa finalement une larme couler le long de sa joue. Elle l'avait dit. Elle l'avait enfin dit. Elle avait enfin dit à quelqu'un ce qu'elle ressentait. Ce qui empêchait son cœur d'être heureux. Elle respirait mieux.Elle se sentait bien maintenant. Le cœur léger.
Soudain, elle se rendit compte de quelque chose de particulier et fronça les sourcils. Elle redressa la tête, regarda Bhaal et se leva pour s'approcher des barreaux et les serrer a s'en faire blanchir les jointures.

- Et pourtant, toi, tu ne l'as pas fait. Tu as même essayer de protéger Flys de ma colère. À mon tour alors; pourquoi? Pourquoi n'as-tu pas réagit plus que ça? Tu ne trouve pas ça étrange que j'aie trois personnalité au lieu d'une seule? Trois personnalités qui ne ressemblent en rien à celle des autres? Je ne suis pas folle. Je ne les entends pas. Elles vivent à travers moi. Elles sont là. Elles sont réelles... Alors pourquoi? 

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 15:59 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Bhaal


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 993
Localisation: Avec sa vampire bien-aimée

MessagePosté le: Lun 28 Sep - 17:40 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

Un instant, l'assassin resta figé, retenant jusqu'à son souffle. Elle allait choisir de partir ou de rester.
Le laisser dans la noirceur de sa vie, ou lui tendre la main.
Valas cru l'espace d'un instant qu'elle partirait, que tout espoir était perdu, qu'en tournant son regard il n'y ai que le vide qui l'accueille...
Mais sa voix résonna jusqu'à lui... Ses yeux s'emplirent de larme, mais était-ce de la joie ou de la tristesse ?...
Car il le sentait, Syra retenait ses larmes... Elle avait peur... peur de ce que pouvait penser les autres, qu'il la croit folle, parce que plusieurs personnalité l'habite...
Elle avoua ses peurs, ses craintes... se libéra de ses angoisses, une larme achevant son récit, comme signe d'un poids ôter de son cœur...
Pourtant, un sentiment que l'homme en noir ne su s'expliquer ce que c'était, mais quand elle parla, elle comprit que c'était à n'en pas douter quelque chose entre la colère et l'incompréhension.
Une fois qu'elle eut finit de parler, Valas se leva difficilement. La fatigue était cruellement visible autant dans ses yeux que dans ses gestes.
Il s'avançait, et lui fit face, aucune émotion visible sur le visage. De sa voix douce, il lui dit :


-Je n'ai pas toujours été un redoutable assassin. Il y a bien longtemps, j'étais juste un petit garçon qui avait cruellement peur des autres. Ils me frappaient, m'insultaient, et rien n'y faisait... J'étais le fils d'un couple de marchand riche, orphelin, et cible préféré des autres enfants... La tristesse voila son regard. Je sais ce que ça fait d'être jugé par ses pairs et d'être détesté sans raison, ou juste parce que les autres ne peuvent pas comprendre ce que l'on ressent... Danyfae était forte ; un peu comme toi. Elle me défendait, pas par pitié, mais parce qu'elle n'avait pas écouter sa raison et avait osé approcher un jeune garçon qui se cachait tout le temps... C'est elle qui m'a appris à me battre à l'épée... Il marqua une pause, puis lâcha un soupir de soulagement, et son regard quitta celui de Syra un instant,avant de lui faire face, déterminé. Si je n'ai pas peur, c'est parce que je ne juge pas les gens sans les connaitre ; et je suis moi-même quelqu'un qu'on fuit en traitant de monstre sanguinaire. Si je ne t'ai pas traité de folle, c'est parce que j'ai bien vu dans le regard de Flys que ce n'était plus toi, et je te crois sincèrement quand tu dis avoir trois personnalités... Il hésita un instant, son regard fuyant, avant de finalement dire, avec plus de douceur que le reste : C'est aussi parce que je t'aime...

Valas resta ainsi, hésitant, et un peu gêné par ce qu'il venait de dire. Son regard fuyait celui de Syra, ne cherchant pas à connaitre sa réaction... Ne voulant, au fond, peut-être pas la connaitre...
Une voix sembla murmurer dans son esprit, quelque chose lui demandait de la regarder, d'affronter ces yeux noirs si beaux, si doux...
Il plongea alors ses yeux dans les siens, et la vampire pu y lire toute la sincérité de ses paroles, de ce qu'il ressentait pour elle...
Et, sans réfléchir, il s'approcha de la porte, n'étant plus qu'à quelques centimètres d'elle, et plus que leur regard, ce furent leurs lèvres qui s'unirent, entre ces barres glacées qui les séparaient, mais qui ne pouvait retenir leurs sentiments...

_________________
"Un bruit, un souffle... Dissimulé dans l'ombre, vous ne me verrez pas, m'entendrez peu, et ce qui me trahira, ce sera l'éclat argenté de ma lame..."


Revenir en haut
Syra Delarme


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2009
Messages: 1 021
Localisation: Cachée!! Non, joke, Drake est en train de buter un mec alors j'suis dans mon crâne XD

MessagePosté le: Lun 28 Sep - 20:58 (2009)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux Répondre en citant

En l’écoutant plaider sa cause, Syra resta sans bouger. Complètement immobile. Elle le regardait droit dans les yeux et buvait ses paroles; à cause de son enfance troublée, il rencontrait et jugeait ensuite. Entendre cela lui fit chaud au cœur. De plus, savoir qu'il la croyait lui fit presque venir des larmes de joie.
Cependant, elle dû accepter le fait qu'il l'aimait lorsqu'il le lui confirma. Elle écarquilla les yeux de surprise et desserra sa prise sur les barreaux. Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures à peine et il avouait l'aimer. Comment cela pouvait-il être? Ils étaient de pures inconnus ou presque et il était sûr de l'aimer.
Le summum des surprises survint lorsqu'il la regarda au plus profond d’elle, s'approcha et… l'embrassa. Elle sentit son cœur s'emballer, mais resta là et le lui rendit bien. Elle se surprise même en répondant à son baiser et à ne pas reculer. Elle sentit un frisson la parcourir quand il passa sa main dans ses cheveux.
Jamais elle n'avait été aussi près de l'amour.
À plusieurs reprises au cours de sa jeunesses, elle avait subi des viols – les hommes étaient morts, mais le mal était fait – et plus tard elle avait cru aimer un homme qui avait profité d’elle. Lui aussi était mort. Drake n'avait pas aimé comment il l'avait jeté.
Mais avec Bhaal ça n'était pas pareil. Tout deux avaient subie une vie semblable; rejetés, délaissés et emplie de sang. Ils n'étaient pas si différents que ça.
Sa main dans son cou raviva un autre frisson. Elle s'approcha de lui, collant son corps contre les barreaux. Elle avait envie de l'embrasser encore mieux, mais se rappela ses crocs. Elle veilla donc à ne pas le mordre.
Lorsqu'elle finit par s'éloigner de lui, elle le regarda dans les yeux puis baissa le regard et colla son front contre les barreaux. Des larmes se misent à couler sur ses joues. Des larmes, pas de tristesse, mais de bonheur. Elle n'avait jamais ressentit une telle joie. La sentir couler dans ses veines, lui fit un bien tellement fou qu'elle se sentit défaillir. Elle tremblait de partout et serrait encore les barreaux très forts.
Je crois que les émotions fortes ça te fais pas, lança Drake.
Syra ne lui répondit pas, cherchant désormais à regagner son souffle.
Calme-toi, lui dit Flys. Il ne s'en ira pas.
Syra cessa d'un coup de respirer. Flys était libre. Comment pouvait-elle être libre, elle ne se souvenait pourtant pas de l'avoir sortit de sa conscience?
Comment...
C'est sans t'en rendre compte, lui répondit-elle. Pendant qu'il t'embrassait.
Syra ferma les yeux. Elle n'avait pas envie de la renfermer et de toute façon, ça n'aurait servi à rien; elle ne lui en voulait plus. Elle inspira profondément et tenta de retrouver son courage pour le regarder dans les yeux.  

_________________
La mort nous fait réaliser qu'on a perdu quelque chose à laquelle on tenait plus qu'on ne pensait.



Dernière édition par Syra Delarme le Mar 26 Jan - 16:03 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:33 (2017)    Sujet du message: Chambre aux sous-sols, confortable et avec barreaux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manoir caché Index du Forum -> Manoir -> Sous-sols Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com